Moins cher pour la piste de vélo au mont Bellevue?

Le conseil municipal a réservé un budget de... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le conseil municipal a réservé un budget de 175 000 $ pour la  construction d'une piste de vélo au mont Bellevue lors de l'élaboration du budget en décembre 2016. Destination Sherbrooke a ensuite transféré 57 000 $ de ses budgets vers celui de la Ville pour bonifier le projet.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La piste de vélo de montagne de « flow ride/free ride » que souhaite ériger la Ville de Sherbrooke au mont Bellevue pourrait coûter moins cher que les 232 000 $ annoncés au point de départ. Selon le président du comité du sport et du plein air, Vincent Boutin, les services municipaux sont à raffiner les calculs pour connaître le coût exact des installations.

Rappelons que le conseil municipal a réservé un budget de 175 000 $ pour la piste de vélo lors de l'élaboration du budget en décembre 2016. Destination Sherbrooke a ensuite transféré 57 000 $ de ses budgets vers celui de la Ville pour bonifier le projet, qui ne compte plus un volet pour le patinage de descente extrême.

À titre comparatif, pour la réalisation des pistes de type flowtrack de Sainte-Adèle, dans un ancien centre de ski alpin, le budget réservé était de 33 000 $, dont 9000 $ provenaient de la Ville de Sainte-Adèle. Une somme de 15 000 $ avait été versée en subvention par Mountain Equipment Coop.

Le projet à Sainte-Adèle consistait en deux pistes, une de niveau intermédiaire, longue de plus d'un kilomètre, et une seconde piste pour les cyclistes aguerris, de plus de 500 mètres, qui comporte des roches, des modules de bois, de même que des ponts et des tunnels aux croisements des pistes.

Comment les coûts de la piste sherbrookoise ont-ils été évalués pour arriver à un résultat sept fois plus élevé?

Le coordonnateur aux loisirs à la Ville de Sainte-Adèle, Vincent Bélanger, explique que la construction des pistes de sa municipalité a nécessité l'ajout de quelques rampes et l'intervention de machinerie lourde. « Beaucoup de travail s'est fait par des bénévoles. C'est certain que ça joue sur le coût de la main-d'oeuvre. » Dans un document de Plein Air Sainte-Adèle obtenu par La Tribune, on estime les économies en temps bénévole à 15 000 $.

Dans les pistes de Sainte-Adèle inaugurées en 2016, il n'est pas question d'organiser des compétitions. « Je ne sais pas si elles sont conformes pour des compétition, mais elles servent à la pratique libre du sport. »

Environ 20 000 $ ont été investis dans les matériaux.

Vincent Boutin, lui, explique que les pistes sherbrookoises nécessiteront la construction de deux ponts tunnel. « Nous nous sommes fiés à ce qui a été construit dans le cadre des Jeux du Canada. Un pont tunnel coûtait alors 75 000 $. Il y avait des normes à respecter pour les Jeux du Canada. Est-ce qu'on pourrait le faire à moindres coûts? C'est ce qu'on est en train de regarder. »

La Ville en est donc encore à la collecte d'information. « Quand nous aurons terminé, nous présenterons nos résultats aux différents organismes oeuvrant dans la montagne. Notre souhait est aussi de faire autre chose avec la somme réservée. Le nom de l'enveloppe qui contient les 232 000 $ vise la diversification des activités au mont Bellevue. »

À titre d'exemple, et sans confirmer que les fonds seront affectés à ce besoin en particulier, Vincent Boutin parle de la destruction d'une butte de roc qui nuit à la pratique du ski. Le roc pourrait alors être réutilisé dans une piste de vélo, ce qui éviterait d'en acheter et d'en importe d'un tiers.

« Comme nous n'avons pas présenté nos données aux organismes, par courtoisie, je ne donnerai pas plus de détails. »

Vincent Boutin espère que tous les organismes auront été rencontrés au plus tard le 15 mai. Une séance d'information publique pourrait ensuite être organisée.

M. Boutin ajoute qu'il y aura certainement une recherche pour cibler les subventions auxquelles la Ville de Sherbrooke pourrait être admissible.

« Le montant avancé à l'origine n'était qu'une ébauche. L'enveloppe devrait couvrir plus large que simplement la piste. Le club de vélo aura aussi l'occasion de donner du temps. Ça fait partie du processus de raffinement des coûts. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer