Le contrat au consultant pour l'aéroport octroyé en mai

Le contrat pour un consultant en services professionnels... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le contrat pour un consultant en services professionnels pour le développement de liens aériens commerciaux réguliers à l'aéroport de Sherbrooke devrait être octroyé au cours du mois de mai.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le contrat pour un consultant en services professionnels pour le développement de liens aériens commerciaux réguliers à l'aéroport de Sherbrooke devrait être octroyé au cours du mois de mai. L'appel d'offres avait pris fin le 29 mars.

Rappelons que la valeur du contrat est évaluée à 100 000 $. Il s'agit d'une banque d'heures avec laquelle le candidat retenu devra notamment convaincre un transporteur que la région représente bel et bien un marché viable en dépit de sa proximité avec Montréal.

« Nous avons vu le contrat au comité exécutif. Ce sera soumis au conseil municipal, mais je ne sais pas si ce sera le 1er mai ou le 15. Mais c'est imminent. Nous aurons une proposition liée aux résultats de l'appel d'offres », commente le maire Bernard Sévigny.

« Normalement, ce qu'on aborde au comité exécutif devrait se retrouver au conseil municipal de lundi. Il n'y a pas de pépin. Le comité de sélection fait une analyse écrite des forces et des faiblesses de chacune des soumissions. Il n'y a pas de tergiversation. »

Deux soumissions ont été obtenues. Il s'agit de Harvey International, qui a déjà obtenu des contrats de consultation liés à l'aéroport, et Explorer Solutions inc., une entreprise située à Saint-Bruno.

Boulevard René-Lévesque

Quant aux ententes nécessaires pour le début des travaux entourant le boulevard René-Lévesque, elles n'ont toujours pas été signées.

« Ça progresse bien. Ce sera présenté lundi aux membres du conseil municipal. Nous ne sommes pas dans une perspective où il faut remettre les travaux. Les discussions vont bien, ça avance. Nous arriverons à une entente assez rapidement. »

Le partage des coûts nécessitait de poursuivre les discussions avec les promoteurs propriétaires des terrains entourant le futur boulevard. Les travaux, qui devaient commencer, au début avril, n'ont toujours pas été entrepris.

« Nous présenterons l'état des lieux lundi, probablement à huis clos, parce qu'il y a des enjeux privés là-dedans. Arriverons-nous à signer les documents d'ici lundi? Ça reste à voir, mais nous ne serons pas loin. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer