Décès du cofondateur du Salon des tissus et de l'artisanat

Clément Boulanger... (Archives La Tribune)

Agrandir

Clément Boulanger

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Clément Boulanger, qui a enseigné le tricot, la couture et le crochet à des centaines de Sherbrookois pendant près de 50 ans, est décédé le 17 avril à l'âge de 92 ans.

Personnage « unique et un peu spécial », comme il se décrivait lui-même, M. Boulanger a fondé avec sa femme le Salon des tissus et de l'artisanat, qui a longtemps eu pignon sur la rue King Ouest, non loin de la rue Brooks. Son commerce a ensuite déménagé ses pénates plus à l'ouest, au coin de la rue de l'Ontario, où il est devenu le premier franchisé de la chaîne Pingouin - et qui appartient aujourd'hui à sa fille Francine.

Outre son travail de commerçant, M. Boulanger a consacré une partie de sa vie à enseigner les travaux d'aiguille (tricot, crochet, broderie, macramé, etc.) à des femmes, ce qui était une rareté en soi.

D'ailleurs, en 2004, dans une entrevue accordée à La Tribune, il déclarait : « Les femmes (...) font souvent le saut quand elles arrivent au cours et découvrent que c'est un homme qui va leur enseigner comment s'y prendre. J'exerce en effet un métier non traditionnel. Mais les couturiers, c'est souvent des hommes, n'est-ce pas? Les cuisiniers sont des hommes aussi, plus souvent qu'autrement. Alors, pourquoi ces choses-là (les travaux d'aiguille) ne seraient-elles pas faites par un homme? »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer