Pont des Grandes-Fourches : la Ville dépose une nouvelle mouture

La structure actuelle du pont des Grandes-Fourches atteindra... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La structure actuelle du pont des Grandes-Fourches atteindra la fin de sa vie utile en 2018. La Ville de Sherbrooke souhaite qu'il soit reconstruit plus à l'ouest, plus près de l'intersection des rues Wellington Nord et Frontenac, dans un objectif de revitalisation de tout ce secteur du centre-ville.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) La Ville de Sherbrooke a déposé une nouvelle mouture du projet de reconstruction du pont des Grandes-Fourches, au centre-ville, qui implique une participation financière plus grande du ministère des Transports.

Qualifiant de « très constructive » la séance de travail qu'il a eue lundi matin avec le maire Bernard Sévigny, le député de Sherbrooke et ministre responsable de l'Estrie Luc Fortin précise que la part du gouvernement s'en trouve « plus élevée » que ce qui était sur la table il y a deux ans.

« Je prends acte de ce qui a été déposé et je dois maintenant en discuter avec la direction régionale du ministère des Transports et avec mon collègue ministre Laurent Lessard », explique M. Fortin, sans vouloir commenter davantage.

Le maire Sévigny s'est fait lui aussi avare de détails sur ce qui a été mis sur la table.

« C'est la mise à jour qui a été réalisée par nos services et qu'on a soumise au ministre régional, dit M. Sévigny. Je ne vous parlerai pas de montant parce qu'à ce moment-ci, c'est très confidentiel. Mais effectivement on a retravaillé le dossier de façon à se rendre le plus loin possible, sans toutefois s'engager dans la production de plans et devis », précise-t-il, puisque cette étape peut coûter à elle seule jusqu'à 15 pour cent du coût total d'un tel projet.

« Avant d'investir on voulait soumettre notre proposition la plus raffinée. »

Urgence

Rappelons que la structure actuelle du pont des Grandes-Fourches atteindra la fin de sa vie utile en 2018. La Ville de Sherbrooke souhaite qu'il soit reconstruit plus à l'ouest, plus près de l'intersection des rues Wellington Nord et Frontenac, dans un objectif de revitalisation de tout ce secteur du centre-ville. L'échangeur actuel à la jonction des rues Terrill et des Grandes-Fourches serait alors remplacé par un carrefour giratoire, tandis que le curling et la place Nikitotek seraient déplacés. En décembre dernier, le projet global était évalué à 40 millions $. En 2015, le gouvernement avait prévu 10 millions $ uniquement pour reconstruire le pont.

Sur l'urgence de s'entendre vu l'état de la structure actuelle, le maire Sévigny se montre bon joueur.

« La circulation lourde est déjà détournée, alors cet agenda-là appartient au Ministère. Mais je pense qu'on devrait s'entendre assez rapidement. Je dirais au cours des prochains mois. On ne parle pas d'année, parce qu'il y a quand même une pression qui est exercée sur la réfection ou la reconstruction de ce pont-là. À quel endroit on va le faire, il y a une décision ultime à prendre. »

Quant au ministre Fortin, il n'a laissé paraître aucun indice d'où loge son gouvernement.

« J'ai toujours dit que sur le fond, je trouve que c'est un projet très intéressant pour la revitalisation du centre-ville. Maintenant il s'agit de s'entendre sur le partage des coûts. »




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer