Cathédrale St-Michel : le sprint final de 3 M$ est lancé

L'archevêque de Sherbrooke, Monseigneur Luc Cyr, et le... (Spectre Média, Frédéric Côté)

Agrandir

L'archevêque de Sherbrooke, Monseigneur Luc Cyr, et le porte-parole du comité Amen St-Michel, Marc Bureau, ont procédé vendredi au lancement du sprint final de financement des travaux de restauration de la cathédrale-basilique St-Michel.

Spectre Média, Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(SHERBROOKE) Le sprint final visant à financer les travaux de restauration de la Basilique-cathédrale St-Michel de Sherbrooke est lancé. Après avoir amassé plus de 5,2 M $ lors de la première, le comité Amen St-Michel espère maintenant recueillir 3 M $ afin de compléter les travaux qualifiés de prioritaires pour la préservation des bâtiments.

Le porte-parole d'Amen St-Michel et ancien maire de Sherbrooke, Marc Bureau, a indiqué vendredi que le sprint final de 3 M $ vise à réparer le parvis, les escaliers, la rampe d'accès universel de la cathédrale ainsi qu'à améliorer la fonctionnalité de la salle St-Michel. Des travaux sont aussi prévus du côté de l'archevêché, notamment à la toiture.

M. Bureau a poursuivi en disant que cette deuxième phase de travaux évaluée à 3 M $ est aussi éligible à une aide financière de 1 M $ de la part du gouvernement du Québec.

«Ce qui veut dire qu'il nous reste en définitive à aller chercher 2 millions au sein de la population, y compris auprès des entreprises de la région qui seront particulièrement sollicitées à participer à l'atteinte de notre objectif», a indiqué M. Bureau.

Ce dernier a indiqué que la première phase de restauration avait permis d'amasser 5,4 M $ auprès d'environ 200 donateurs.

Dans le cas du sprint final, le comité Amen St-Michel entend s'adresser à toute la communauté diocésaine par le biais d'une campagne qui sera menée via les médias sociaux et les médias plus traditionnels de façon à pouvoir rejoindre tous les milieux concernés par la préservation du patrimoine religieux et culturel que représente la basilique-cathédrale St-Michel.

«On a élargi les formes de dons pour faciliter la contribution des gens, a précisé M. Bureau. On accepte toujours les dons uniques ou qui se répètent sur une période de quelques années, les legs, les régimes de pension qui nous seraient cédés ou des FER, des rentes de bienfaisance, des prêts sans intérêts, etc. Bref, tous ceux qui veulent contribuer seront les bienvenus.»

Des dons participatifs en ligne ainsi que des tirages serviront également à atteindre l'objectif.

De son côté, l'archevêque de Sherbrooke, Monseigneur Luc Cyr, a rappelé le rôle majeur que joue la basilique-cathédrale St-Michel depuis sa fondation en 1914.

«C'est un bâtiment qui est un joyau, non seulement en terme d'architecture, mais aussi sur le plan spirituel. C'est un espace de culte, de silence et de paix pour des milliers de personnes qui, chaque année, franchissent les portes de la basilique-cathédrale. C'est un legs qui vient de ceux et celles qui nous ont précédés et on veut, grâce à cette campagne, assumer notre responsabilité qui est de préservation la cathédrale et l'archevêché.»

Les dons en ligne peuvent être transmis via le site web de l'archevêché.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer