Exclusif

Le communautaire veut une place à Well inc

À la veille de la consultation publique sur... (Archives, La Tribune)

Agrandir

À la veille de la consultation publique sur le plan particulier d'urbanisme du secteur de la rue Wellington Sud, les organismes communautaires du centre-ville forment le Collectif pour une Well inc.lusive et rappellent qu'ils souhaitent être partenaires du projet.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) À la veille de la consultation publique sur le plan particulier d'urbanisme du secteur de la rue Wellington Sud, les organismes communautaires du centre-ville forment le Collectif pour une Well inc.lusive et rappellent qu'ils souhaitent être partenaires du projet. Ils proposent entre autres la création d'une Table de concertation intégrée réunissant des acteurs de tous les secteurs d'activité du centre-ville.

Déjà en décembre, les organismes avaient exprimé leurs préoccupations lors d'une rencontre tenue avec Philippe Cadieux, responsable des partenariats publics de Well inc. « À la suite de cette rencontre où l'équipe de Well inc. a montré de l'ouverture, nous voulions prendre la porte qui avait été ouverte. Nous voulions faire un pas de plus et redire comment nous sommes capables d'intervenir dans tous les processus du projet. Il était important que nous formulions cette préoccupation avant qu'il ne soit trop tard », explique Christian Bibeau, directeur de la Corporation de développement communautaire de Sherbrooke.

« Ça fait plusieurs années que l'idée d'une table de concertation fait son tour. Elle ne s'est jamais réalisée. Dans un contexte de revitalisation, nous pourrions en profiter pour créer cette table. Il y a une nécessité que Commerce Sherbrooke et la Coalition pour le travail de rue soient assis à la même table. Il y a une pertinence à ce que les commerçants et les citoyens puissent discuter. Il ne faudrait pas attendre aux calendes grecques pour que ça se réalise. Il ne faut pas attendre que les bâtiments soient construits pour réagir. »

Mixité sociale

Pour le collectif, il importe de tenir compte des populations actuelles du centre-ville, d'assurer une mixité sociale de même qu'une offre locative et commerciale abordable. S'il se prononce en faveur du projet de revitalisation, il promet de demeurer aux aguets « pour que chaque citoyen trouve sa place dans cette organisation. »

Philippe Cadieux voit pour sa part cette sortie des organismes communautaires d'un bon oeil. « Well inc. est un projet de la Ville de Sherbrooke. Ce n'est pas à nous de mettre en place une table de concertation, qui ratisserait beaucoup plus large et qui pourrait s'intéresser au projet de centre de jour ou au développement de la rue Alexandre, par exemple. En décembre, nous avons annoncé nos couleurs et nous avions dit que nous serions transparents. Je retiens deux choses à propos du Collectif pour une Well inc.lusive. D'abord, ils sont pour une revitalisation du centre-ville. Ça c'est fort. Je suis content de savoir que pour eux, le statu quo est inacceptable. Ensuite, il y a la notion de table de concertation où on retrouve tous les intervenants. Cet outil permettrait de tenir les discussions sur les projets du centre-ville avec tous les acteurs impliqués. Il faut que ce soit le milieu qui se prenne en charge, donc c'est très positif. »

Une consultation sur le plan particulier d'urbanisme de la rue Wellington Sud est prévue le mardi 14 mars à 19 h à l'hôtel de ville de Sherbrooke.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer