Louis Taillefer, premier Canadien à recevoir le prix Simon Memorial

Louis Taillefer...

Agrandir

Louis Taillefer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Habitué de recevoir des honneurs, le scientifique sherbrookois Louis Taillefer devient le premier Canadien à recevoir le Simon Memorial Prize pour ses travaux en physique des basses températures.

Cette haute distinction créée en 1957 lui sera remise lors de la 28e Conférence internationale de physique qui aura lieu à Gothenburg, en Suède, en août. Tous les trois ans, l'Institute of Physics (IOP) décerne ce prix international.

Le professeur Taillefer, physicien membre de l'Institut quantique à l'Université de Sherbrooke, a été choisi pour ses contributions avant-gardistes dans le domaine de la supraconductivité non conventionnelle. Les supraconducteurs sont des matériaux qui ont la capacité de conduire l'électricité, sans pertes d'énergie.

Ce phénomène est normalement observé à des températures extrêmement froides, note l'université dans un communiqué de presse. Le défi du professeur Taillefer est de stimuler la supraconductivité de certains matériaux à des températures ambiantes afin de les utiliser dans différents développements technologiques.

Le professeur Taillefer est reconnu pour ses nombreuses contributions au domaine de la supraconductivité des matériaux réalisées grâce à de puissantes techniques expérimentales. Le 27 février 2007, son équipe a observé des « oscillations quantiques » dans un supraconducteur à base d'oxydes de cuivre, ajoute-t-on.

« Il y a dix ans précisément, nous avons réalisé une percée que je croyais impossible », se remémore professeur Taillefer.

« Et maintenant j'ai hâte de voir quelles sont les découvertes encore inimaginables qui nous attendent dans les dix prochaines années. »

Le domaine des matériaux quantiques est l'une des priorités stratégiques de l'Université de Sherbrooke depuis de nombreuses années, comme en témoignent l'obtention de la subvention Apogée de 33,5 M$ en 2015 et la création de l'Institut quantique en 2016, souligne le professeur Jacques Beauvais, vice-recteur à la recherche, à l'innovation et à l'entrepreneuriat à l'Université de Sherbrooke.

«Les travaux du professeur Taillefer contribuent brillamment à l'avancement des connaissances au niveau de la communauté scientifique internationale», dit-il.

«L'obtention du Simon Memorial Prize souligne ses accomplissements exceptionnels, et nous en sommes extrêmement fiers.»

Louis Taillefer est professeur à la Faculté des sciences de l'Université de Sherbrooke depuis 2002. Il a reçu de nombreuses distinctions au cours de sa carrière, en plus du Simon Memorial Prize, notamment le Prix du Québec en 2003, décerné par le gouvernement du Québec à un scientifique québécois, et en 2012 le Prix Killam en sciences naturelles, l'une des plus hautes distinctions octroyées à un scientifique canadien.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer