Salle intermédiaire : Fortin n'a pas reçu d'engagement de la Ville

La Ville de Sherbrooke n'a toujours pas confirmé... (123RF)

Agrandir

La Ville de Sherbrooke n'a toujours pas confirmé son engagement pour le financement du fonctionnement de la salle de spectacle pour l'enfance et la jeunesse.

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Ville de Sherbrooke n'a toujours pas confirmé son engagement pour le financement du fonctionnement de la salle de spectacle pour l'enfance et la jeunesse. Il s'agit, selon le député et ministre de la Culture et des Communications Luc Fortin, de l'élément manquant pour l'obtention de l'aide financière de 4 M$ promise par le gouvernement du Québec.

Luc Fortin... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Luc Fortin

Archives, La Tribune

« Quand je suis devenu ministre de la Culture, ma première décision a été de réserver les 4 M$ pour la construction de la salle intermédiaire. Je les ai mis de côté. Mais j'ai mis une condition : je dois avoir un engagement de la Ville de Sherbrooke pour assurer le fonctionnement de la salle. Nous ne mettrons pas un sou dans le fonctionnement. Je ne veux pas financer un éléphant blanc non plus », commente M. Fortin.

« Je leur ai dit : si vous vous engagez à 100 % pour le fonctionnement, nous faisons l'annonce demain matin. »

Selon les documents déposés lundi au conseil municipal, la Ville contribuera à raison de 140 000 $ par année grâce à une marge de manoeuvre dégagée par une subvention de 2,7 M$ attendue du Fonds du Canada pour les espaces culturels.

«Le partenaire, c'est la Ville»

« Je comprends que la Ville attend cet engagement du fédéral, mais qu'il n'est pas confirmé. Je n'ai pas reçu de résolution où la Ville s'engage clairement pour le fonctionnement. Le partenaire, c'est la Ville. Si le fédéral s'engage à donner 2,7 M$, la subvention doit être approuvée par le gouvernement du Québec. Quand la Ville obtiendra cette assurance, elle s'engagera à son tour pour le fonctionnement. »

De là, le ministre de la Culture confirmera l'aide financière de 4 M$ du gouvernement du Québec. « Notre engagement il est là, mais ce sera 4 M$, pas un sou de plus. S'il y a des dépassements, ils seront assumés par la Ville. »

Rappelons que le budget total pour la construction de la salle intermédiaire est de 8 M$. Le lieu de diffusion de 300 places devrait être inauguré en avril 2019 selon l'échéancier le plus récent.

Luc Fortin nie à nouveau son intérêt pour la mairie

Le député de Sherbrooke et ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, nie toujours être intéressé par la mairie de Sherbrooke. En entrevue jeudi, il affirmait ne pas avoir changé d'avis depuis le début de la semaine. « Je suis très heureux dans mes fonctions et j'ai plusieurs projets en cours à faire cheminer », affirme-t-il. Interrogé sur le fait que cette réponse ne semble pas fermer la porte de façon définitive, M. Fortin ajoute : « Je ne vois pas ce qui pourrait me faire changer d'idée. Ça ne fait pas partie de mon plan. Non seulement ça ne fait pas partie de mon plan, mais mon intention est toujours de me présenter aux élections provinciales en 2018. Nous venons de faire mon événement de financement annuel et ce fut un grand succès. Il a été très couru. Je n'ai pas l'intention de décevoir ceux qui y ont participé. » Le député est tout à fait conscient que la question lui sera posée à plusieurs occasions dans les prochaines semaines, voire les prochains mois. « La conclusion sera toujours la même », assure-t-il.




À lire aussi

  • Absence remarquée du maire

    Actualités

    Absence remarquée du maire

    Le conseiller Robert Pouliot représentait le maire Bernard Sévigny, mardi, quand le ministre de la Culture et des Communications Luc Fortin a annoncé... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer