Le parti Sherbrooke Citoyen cherche des candidats

Claude Dostie, président de Sherbrooke Citoyen, signale qu'outre... (Spectre média, Jessica Garneau)

Agrandir

Claude Dostie, président de Sherbrooke Citoyen, signale qu'outre les membres qui sont à la base du parti, d'autres personnes ont manifesté de l'intérêt pour une candidature en prévision des élections municipales.

Spectre média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La période de mise en candidature pour briguer une investiture dans un district ou à la direction du parti Sherbrooke Citoyen s'amorce aujourd'hui. Tout citoyen espérant défendre les couleurs du parti aux prochaines élections municipales a jusqu'au 6 mars pour se manifester.

Pour être sur les rangs, un aspirant devra remplir un bulletin de candidature qui sera accessible sur la page Facebook du parti ou sur le site internet de Sherbrooke Citoyen, qui devrait être mis en ligne sous peu. « Il faudra un certain nombre de signatures de membres du parti pour être éligible », laisse savoir Claude Dostie, président de Sherbrooke Citoyen.

Les investitures se tiendront le 18 mars à la suite d'un lac-à-l'épaule organisé le même jour, qui visera à mettre la touche finale au programme de la formation politique. Pour le moment, entre 150 et 200 personnes détiennent une carte de membre. L'objectif du lac-à-l'épaule sera de permettre à tous les candidats d'influencer le débat et, du même souffle, le contenu du programme du parti.

« Outre les membres qui sont à la base du parti, d'autres personnes ont manifesté de l'intérêt pour une candidature. L'idée pour le moment est de nous faire connaître auprès de la population pour susciter l'intérêt. »

Mais sans plateforme à présenter, Sherbrooke Citoyen arrivera-t-il à séduire de futurs candidats? « L'idée n'est pas d'arriver avec une plateforme toute prête. Nous voulons que les citoyens se l'approprient. Quand nous serons au pouvoir et que nous consulterons la population, nous ne déciderons pas qui sera dans la salle. Nous voulons que le processus soit ouvert. Mais d'ici quelques semaines, nous présenterons la proposition de programme provenant des instances du parti. Les membres pourront en débattre, la modifier... »

Le programme s'articule, selon M. Dostie, autour de cinq axes, soit la participation et la vigilance citoyennes, la saine gestion des affaires publiques, l'environnement, l'économie locale et la qualité de vie. « Nous serons les seuls à présenter des idées innovantes. Nous en surprendrons plusieurs. L'objectif n'est pas seulement de prendre les meilleures décisions, mais de les prendre de la bonne manière. »

Claude Dostie ne croit pas qu'il sera trop tard en mars pour annoncer l'identité des candidats retenus. « Nous risquons d'être les premiers à présenter nos idées. Je pense que le mois de mars, c'est très bon », plaide-t-il en écorchant le maire Bernard Sévigny et son parti au passage. « Il est déplorable que Well inc., un projet aussi important pour la ville de Sherbrooke, soit devenu un outil de campagne.

Par ailleurs, avec le début de la période des mises en candidature, le chef intérimaire Raymond Gaudreault a décidé de quitter ses fonctions. Les statuts du parti ne permettant pas à un membre de l'exécutif de briguer une investiture, cette décision pourrait annoncer les intentions de M. Gaudreault. À l'heure actuelle, aucun autre membre de l'exécutif du parti n'a manifesté le souhait de renoncer à ses fonctions. Les noms de tous les candidats, avec une photo et une biographie, seront publiés sur le site internet de Sherbrooke Citoyen le 6 mars.

Rappelons que le seul candidat à la direction qui s'était déclaré, Claude LeBlanc, a mis fin à ses liens avec le parti et a renoncé à une candidature à la mairie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer