Équilibre budgétaire: l'UdeS doit trouver 1,1 M $ d'ici la fin avril

Martin Buteau... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

Martin Buteau

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'Université de Sherbrooke devra trouver 1,1 M $ afin d'atteindre l'équilibre budgétaire d'ici la fin de l'année financière en cours. Lorsqu'elle a adopté son budget 2016-2017, la somme à trouver pour éviter l'encre rouge était plutôt de 5,4 M $.

L'UdeS a eu quelques bonnes nouvelles qui lui ont permis de réduire l'écart. Parmi elles, l'institution a enregistré une « petite croissance de l'effectif étudiant », énumère Martin Buteau, recteur adjoint à l'UdeS.

« Le gouvernement a débloqué une enveloppe en appui à la réussite étudiante de l'ordre de 1,8 M $, disons que cela a aidé. On a aussi eu plus de frais indirects pour la recherche grâce à la subvention Apogée. Ce n'était pas prévu au budget. Le budget était fait quand on a eu la bonne nouvelle », énumère M. Buteau. Avec toute subvention de recherche, une portion sert à soutenir les frais indirects en recherche, comme le support administratif et les services d'appoint. Ce montant a été plus élevé que prévu.

Comment compte-t-on récupérer la somme de 1,1 M $?

« On va continuer à gérer serré », souligne Martin Buteau. L'UdeS a dû composer avec plusieurs millions $ de compressions au cours des dernières années.

À pareille date l'an passé, le montant à récupérer était de l'ordre d'un peu plus de 5 M $.

« À 1,1 M $, on pense que c'est tout à fait jouable et qu'on devrait être en mesure d'atteindre l'équilibre budgétaire pour l'année qui va se terminer au mois d'avril. »

Les dirigeants de l'institution ont déjà les yeux tournés vers l'année financière 2017-2018. L'orientation prise par la direction est la même que l'an passé, soit « tendre vers l'équilibre budgétaire » en préservant la mission de l'institution. Celle-ci a été présentée au dernier conseil d'administration de l'UdeS.

« Ça a été l'occasion de rappeler que nos gens commencent à être essoufflés. On gère ça serré, mais on garde le cap. »

Des négociations en cours

La direction de l'UdeS négocie actuellement avec l'ensemble de ses syndicats ou se prépare à le faire dans certains cas. Des négociations sont notamment en cours avec le personnel de soutien (SEESUS) et le Syndicat des professeures et professeurs de l'UdeS (SPPUS).

Selon M. Buteau, une quinzaine de rencontres avec le SPPUS ont eu lieu cet automne. Les deux parties ne sont pas proches d'un règlement. D'autres rencontres sont prévues au retour des Fêtes.

Les négociations avec le personnel professionnel devraient commencer en février.

Lors des derniers états financiers pour l'année financière 2015-2016, l'UdeS a enregistré un surplus d'environ 663 000 $, un montant qui devait permettre de diminuer le déficit accumulé. Ce dernier était d'environ 28,3 M $ avant l'application complète des principes comptables généralement reconnus (PCGR) en septembre dernier, avant l'application du surplus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer