Le mauvais temps et le manque de bénévoles font mal à Nez rouge

Les conditions routières et le manque de bénévoles disponibles ont perturbé les... (Archives Le Soleil)

Agrandir

Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les conditions routières et le manque de bénévoles disponibles ont perturbé les opérations de Nez rouge cette fin de semaine, elle qui s'annonçait comme la plus occupée de la campagne.

Tout d'abord, une comparaison des statistiques de l'édition précédente permet de constater une baisse notable de la participation bénévole. Environ dicx équipes de moins par soir se sont présentées à la centrale de Sherbrooke entre jeudi 15 et dimanche 18 décembre.

«Les routes enneigées et la température glaciale est certainement un facteur de démotivation pour des bénévoles qui passent la nuit dehors», confirme un communiqué de presse.

Dans la région de Sherbrooke, on a effectué 684 transports et 982 dans toute la région estrienne. Depuis le début de la campagne, on a fait 2458 raccompagnement à Sherbrooke, et 3511 en Estrie.

Pluie verglaçante

Par ailleurs, la centrale de Sherbrooke a dû fermer sa ligne prématurément dans la nuit de samedi à dimanche en raison de la pluie verglaçante qui menaçait la sécurité des bénévoles sur la route.

«La chaussée très glissante devenait trop dangereuse, les quarante équipes présentes ont donc cessé leur activité vers 3h du matin ce dimanche», souligne-t-on.

On avait utilisé les réseaux sociaux afin d'avertir les clients potentiels de planifier leur retour plus tôt en soirée ou encore, de prévoir demeurer sur place dans la mesure du possible.

Les autres centrales satellites de la région ont suivi le mouvement peu de temps après également.

Marie-Claude Bibeau... (Archives La Tribune) - image 2.0

Agrandir

Marie-Claude Bibeau

Archives La Tribune

Couple Bibeau-Sévigny

L'Opération Nez rouge de Sherbrooke se prépare à recevoir «de la grande visite».

Le ministre Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead et son conjoint Bernard Sévigny, maire de Sherbrooke, feront partie de l'équipe bénévole mardi soir. Le couple espère ainsi démontrer l'importance de la participation bénévole à Nez rouge, un service pour la communauté, offert par la communauté, ajoute-t-on dans le communiqué de presse.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer