17 chantiers reportés en 2017

La Ville poursuivra le chantier de la rue... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La Ville poursuivra le chantier de la rue Léger en 2017.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les chantiers routiers pourraient être encore plus nombreux à Sherbrooke en 2017. La directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke, Caroline Gravel, l'a confirmé à l'occasion du bilan des travaux 2016 présenté lundi à l'hôtel de ville.

« Ce sera aussi mouvementé, sinon plus l'an prochain. Nous sommes à la fin de certaines subventions, alors il faut dépenser l'argent. Nous avons un très gros carnet de travail sans compter les 17 projets reportés de cette année. Nous poursuivrons le chantier de la rue Léger, il y aura des travaux dans le secteur de la 12e Avenue et de la rue Brulotte, et nous avons beaucoup d'interventions dans nos stations d'épuration », explique Mme Gravel.

Les sommes investies devraient être équivalentes ou supérieures aux 35 M$ dépensés cette année. Le réseau des rues locales devrait être visé davantage que celui des artères principales.

La construction de la piste cyclable sur le viaduc de Portland enjambant l'autoroute 410 est prévue en 2017. Il n'y aura toutefois rien de planifié pour la reconstruction du pont des Grandes-Fourches.

Les travaux de 2016 reportés à 2017 sont la reconstruction de la 12e Avenue et des rues du Baron, des Rigoles, Robert et Kitchener. La réfection du trottoir de la rue du Conseil et la reconstruction du passage piétonnier Belmont-Mirco devront également attendre.

Trois projets ont aussi été annulés. « Ce sont des projets que nous avons fait autrement. Par exemple, à certaines intersections, nous avions prévu des voies de virage à droite, d'élargir la chaussée, mais en faisant des modifications dans les contrôleurs de feux de circulation, ça s'est avéré suffisant. »

Les pistes cyclables du secteur Aberdeen et Grandes-Fourches sont reportées en raison du projet Well inc. « Nous sommes en train de faire une étude de circulation pour l'ensemble du secteur qui inclut Grandes-Fourches, Wellington et Frontenac. Elle nous permettra de voir comment nous organiserons la circulation avec le flot qu'il y aura avec Well inc. »

Des 174 chantiers prévus en 2016, 154 ont finalement été réalisés et 17 ont été reportés. « Dans les projets qui ont été reportés, les plans et devis ont été avancés et les négociations avec les propriétaires riverains ont été réalisées », précise Caroline Gravel.

Le principal pépin observé autour des chantiers : les contraventions données pour le stationnement, même si la clémence des policiers avait été requise. Simple problème de communication, plaide Caroline Gravel.

Le conseiller Marc Denault a pour sa part souligné que des citoyens s'étaient plaints que des chantiers étaient inactifs pendant plusieurs jours l'été dernier. « Il y a des périodes où il ne se passe rien sur les chantiers parce que nous testons les conduites. Nous les remplissons de chlore et nous laissons macérer pour tuer les bactéries. Il faut une semaine pour nous assurer qu'il n'y a pas de fuites. Ces tests sont nécessaires pour éviter de creuser dans du pavage neuf », commente Mme Gravel.

Le maire Bernard Sévigny a souligné que la Ville n'avait jamais injecté autant d'argent, 15 M$, dans la seule réfection des rues. L'initiative de tenir un point de presse tous les lundis pour informer les citoyens a semblé faire l'unanimité auprès des élus.

Enfin, Caroline Gravel prévoit réfléchir au mode d'attribution des vacances de ses employés pour profiter encore davantage de la belle saison pour effectuer des travaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer