Payez votre stationnement avec votre téléphone

Le président de l'Association des gens d'affaires du... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Le président de l'Association des gens d'affaires du centre-ville, Jean-François Bédard, était heureux d'utiliser l'application mobile qu'il réclamait depuis longtemps pour payer le stationnement au centre-ville.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Payer son espace de stationnement au centre-ville n'aura jamais été aussi simple. Au paiement aux horodateurs s'ajoute la possibilité d'utiliser une application mobile qui permet d'acquitter les frais à distance, et même de prolonger le temps réservé à un espace en particulier. B-CITI Sherbrooke peut être téléchargée gratuitement dans l'App Store et sur Google Play.

« Avant, nous avions les parcomètres où il fallait déterminer le temps dont nous avions besoin et retourner si nous voulions prolonger le temps. Avec les horodateurs, il suffisait de retourner à la borne de paiement la plus proche. Nous atteignons maintenant une troisième étape très attendue, notamment par les gens d'affaires du centre-ville » a commenté le président du comité exécutif et conseiller du district du Centre-Sud, Serge Paquin.

M. Paquin a démontré les nombreux avantages de l'application, qui permet de payer son stationnement de n'importe où, à l'aide d'une carte de crédit en entrant le numéro inscrit sur la borne de stationnement. Il est aussi possible de balayer la borne avec son téléphone, qui utilisera la reconnaissance visuelle pour enregistrer le numéro de la case. L'option d'utiliser la géolocalisation est aussi à l'essai.

« Nous avons une innovation technologique que nous ne trouvons nulle part ailleurs. Il est possible d'acheter une banque de temps de 10 $, 20 $ ou 50 $. Des frais de 10 % sont appliqués à l'achat. L'avantage de la banque d'heure, c'est qu'on nous charge seulement le temps utilisé », précise Serge Paquin.

Il est effectivement possible de libérer l'espace de stationnement et de récupérer les minutes inutilisées.

L'autre option consiste à payer à la pièce, moyennant des frais de 0,22 $ par transaction. Avec ce mode, il n'est pas possible de libérer le stationnement et de récupérer les minutes inutilisées. Toutefois, les minutes ajoutées par un nouveau paiement s'ajouteront à celles qui ne sont pas écoulées. Au contraire, le décompte repart de zéro lorsqu'on renouvelle son stationnement à l'horodateur.

Un rappel sera envoyé à l'utilisateur quelques minutes avant l'expiration de son paiement.

Un centre-ville fonctionnel

« Nous ne ferons probablement pas d'argent avec cette application, mais ce n'est pas l'objectif. Nous voulons que les stationnements du centre-ville soient fonctionnels et que les gens fréquentent le centre-ville », dit Serge Paquin. « Nous voulons rendre la vie plus facile aux utilisateurs. »

Yves Seney, directeur du Service des technologies de l'information à la Ville de Sherbrooke, mentionne que l'idée d'utiliser des codes QR a été abandonnée. Il précise que tous les reçus de paiement peuvent être conservés et acheminés par courriel, ce qui facilite les transactions nécessitant des preuves d'achat. Il est aussi possible d'enregistrer plusieurs cartes de crédit pour le même usager.

Jean-François Bédard, président de l'Association de gens d'affaires du centre-ville, se disait heureux de cette innovation. « Nous saluons cette initiative qui facilitera l'accès au centre-ville. Elle simplifiera bien des choses. Nous nous attaquerons maintenant aux heures de stationnement payant, qui s'étendent jusqu'à minuit le vendredi et le samedi. Je pense que même à Montréal ce n'est pas comme ça. »

Le développement de l'application a coûté 15 000 $ à la Ville de Sherbrooke, qui compte l'utiliser, dans des phases subséquentes, pour que les citoyens puissent payer leurs permis de stationnement ou n'importe quel autre frais exigé par la Ville. Le centre-ville compte 1970 places de stationnement et 74 horodateurs.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer