La patinoire Bleu Blanc Bouge est presque prête

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les lignes rouges et bleues sont tracées, le logo du Canadien de Montréal est bien en vue de chaque côté du cercle de mise en jeu.

Vincent Boutin... (Spectre Media, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Vincent Boutin

Spectre Media, Frédéric Côté

Ce n'est plus qu'une question de jours avant que la patinoire de la Fondation des Canadiens pour l'enfance n'accueille ses premiers patineurs au parc Alfred-Élie-Dufresne, situé au coin des rues Galt Ouest et Belvédère Sud, derrière le Centre Sherbrooke.

La patinoire de 1,5 M $, dont les travaux ont commencé au cours de l'été, est à toute fin pratique terminée. Mercredi, les cols bleus de la Ville mettaient la dernière main aux préparatifs visant à rendre la patinoire accessible aux jeunes sherbrookois à qui ces nouvelles installations sont destinées.

«Si tout va bien, nos jeunes vont pouvoir s'élancer sur la patinoire des Canadiens avant Noël», a annoncé mercredi le conseiller municipal Vincent Boutin, président du Comité sport et plein air de la Ville de Sherbrooke.

Construite selon les normes de la Ligue nationale de hockey, la patinoire Bleu Blanc Bouge du parc Dufresne est la première à être construite en dehors de la grande région montréalaise. Sept autres patinoires du même genre existent à Montréal, Longueuil et Laval.

«Une des missions de la Fondation des Canadiens pour l'enfance est de s'implanter dans les milieux défavorisés et de donner aux jeunes une infrastructure de qualité pour qu'ils puissent se développer et avoir le goût de faire du sport», ajoute le conseiller Boutin.

L'accès à la patinoire Bleu Blanc Bouge sera réservé prioritairement aux jeunes, a précisé M. Boutin afin de respecter les objectifs de la Fondation.

«La mission de cette patinoire est vraiment pour les enfants et les jeunes adolescents, a-t-il ajouté. Nous travaillons avec la Maison des jeunes et le Club Optimiste pour développer une planification de plages-horaires attitrés aux jeunes. On va essayer de faire participer tout le monde, mais on ne pourra pas arriver là à l'improviste et jouer comme sur les autres patinoires... Il va y avoir des horaires et des intervenants sur place pour s'assurer du bon déroulement et de l'animation de la patinoire.»

Comme toutes les patinoires Bleu Blanc Bouge, celle du parc Dufresne est munie d'un système de réfrigération qui lui permet d'être utilisée de la fin novembre à la mi-mars.

Une fois la glace fondue, l'infrastructure a été conçue pour être utilisée de façon optimale tout au long de l'année.

«L'été, des paniers de basket-ball et des ballons seront disponibles, a indiqué M. Boutin. Il y a d'autres équipements dont la Maison des jeunes pourra se servir pour amener les jeunes à bouger.»

Le site de la Fondation indique que l'équipement peut aussi servir au soccer et au hockey-balle.

Les coûts

Évalué à 1,5 M $, le projet a été financé en majeure partie par la Fondation des Canadiens pour l'enfance. La contribution de la Ville, selon M. Boutin, s'élève à quelque 300 000 $. «On parle de l'aménagement du terrain et de tout le système électrique, ausquels on ajoute environ 40 000 $ pour l'animation, plus les salaires des cols bleus.»

Une cérémonie officielle marquant l'inauguration de la patinoire Bleu Blanc Bouge est prévue au cours de l'hiver.

Vidéo de la Fondation des Canadiens pour l'enfance

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer