Aviva ne retient pas le projet d'Aube-Lumière

Même s'il n'a pas été retenu parmi les gagnants du concours Aviva, le projet... (Archives La Tribune, Maxime Picard)

Agrandir

Archives La Tribune, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Même s'il n'a pas été retenu parmi les gagnants du concours Aviva, le projet jardin thérapeutique de La Maison Aube-Lumière figure encore dans les plans de la direction.

En novembre dernier, la maison de soins palliatifs a accédé à la ronde des finalistes, en fonction du vote du public, mais le jury n'a pas retenu le projet de jardin thérapeutique à titre de gagnant lors de la ronde finale.

 «Nous sommes évidemment déçus de cette nouvelle. Malgré tout, nous pouvons être fiers du travail accompli dans le cadre de ce projet puisque La Maison Aube-Lumière s'est taillé une place parmi les 30 finalistes sur 453 projets», soutient la directrice Marie Bécotte.

«Avec près de 100 000 votes pour notre projet, nous nous sommes tout de même classés 5e sur la totalité des projets. Il faut comprendre que cette année, il y a eu cinq fois plus de votes et 25 pour cent plus de projets en lice, nous pouvons dire que nous avons travaillé avec acharnement pour atteindre ce niveau. Merci encore une fois à toute la communauté de l'Estrie qui nous a soutenus dans ce projet!»

Rappelons que la Maison Aube-Lumière avait déposé sa candidature dans la catégorie Bien-être communautaire pour des projets entre 50 000 $ et 100 000 $. Les gagnants de cette catégorie sont Jessica's House (maison de soins palliatifs en Ontario) et Caleb's Courage Fund for Pediatric Palliative Care (soins palliatifs pour enfants en Nouvelle-Écosse).

Deux projets québécois ont également remporté des prix dans la catégorie 50 000 $ et moins, soit le Grand nettoyage de la rivière du Chêne (Mille-Iles) et le SLAquaponie au Cégep de Rimouski (promotion de l'aquaponie comme alternative à l'agriculture traditionnelle).

Outre la Maison Aube-Lumière, le centre de prévention du suicide JEVI, la Ville de Magog pour son projet de lieu de mémoire citoyen à la maison Merry, les Habitations Hestia de Coaticook et la Tablée populaire de Drummondville avaient présenté des projets.

À titre de finaliste, La Maison Aube-Lumière reçoit un montant de 5000 $ du Fonds communautaire Aviva.

La direction de La Maison Aube-Lumière maintient que ce projet figure encore au plan d'action des prochaines années. « Nous prendrons le temps d'évaluer comment nous pouvons réaliser notre jardin thérapeutique sans cet appui significatif de 100 000 $ du Fonds communautaire Aviva», mentionne la présidente de La Maison Aube-Lumière, Élisabeth Brière.

Il est important de mentionner que tous les dons faits à La Maison Aube-Lumière sont dédiés au fonctionnement de La Maison, notamment pour les soins, l'accompagnement et l'hébergement. Il n'est donc pas prévu financer le projet de jardin thérapeutique par les campagnes actuelles de collecte de fonds de La Maison Aube-Lumière, précise-t-on.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer