Une salle d'opération supplémentaire au CHUS

L'hôpital Fleurimont du CIUSSS de l'Estrie - CHUS pourra ouvrir une salle... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'hôpital Fleurimont du CIUSSS de l'Estrie - CHUS pourra ouvrir une salle d'opération supplémentaire pour faire diminuer sa liste d'attente en chirurgies.

Gaétan Barrette... (Spectre Media, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Gaétan Barrette

Spectre Media, Frédéric Côté

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a annoncé lundi un investissement de 20 millions $ pour financer la réalisation de 22 450 chirurgies additionnelles par année au Québec.

Cette somme sera consacrée au fonctionnement de salles et d'équipements médicaux, de même qu'aux équipes soignantes à mettre en place, afin de réduire les délais d'attente en chirurgie.

Le ministère estime à 1240 le nombre de chirurgies supplémentaires qui seront réalisées à Sherbrooke avec cette annonce. L'hôpital de Fleurimont figure parmi la douzaine de centres hospitaliers québécois visés par cette annonce.

Actuellement, 96 000 personnes sont en attente d'une chirurgie au Québec. De ce nombre, 14 500 personnes attendent depuis plus de six mois, dont 1000 depuis plus d'un an, affirme le ministère dans un communiqué de presse.

À court terme, l'objectif est de prioriser les patients qui attendent depuis plus longtemps, donc d'éliminer l'attente de ces 1000 patients. À moyen terme, la démarche permettra de réduire l'attente à moins de six mois pour l'ensemble des chirurgies, tout en respectant les délais d'attente spécifiques pour les chirurgies du cancer, ajoute-t-on.

« La mise en service de 18 salles d'opération supplémentaires permettra la réalisation de 22 450 chirurgies additionnelles annuellement. Ainsi, nous apportons une solution concrète pour diminuer de façon significative les délais d'attente et garantir un meilleur accès aux chirurgies à la population québécoise, tout en maintenant la qualité des soins à son plus haut niveau », a précisé le ministre Barrette.

« Nous avons identifié, de concert avec les présidents-directeurs généraux des établissements du réseau de la santé et des services sociaux, les endroits où il y a de l'attente, mais aussi une capacité rapide d'augmenter les volumes. Cette initiative permettra de donner des résultats concrets rapidement pour les patientes et patients du Québec.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer