La Ville déménagera le bureau d'arrondissement de Rock Forest

La Ville de Sherbrooke a acquis cet immeuble... (Spectre Média, André Vuillemin)

Agrandir

La Ville de Sherbrooke a acquis cet immeuble du 950, rue du Haut-bois pour y aménager le bureau de l'arrondissement Rock Forest-Saint-Élie-Deauville.

Spectre Média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Ville de Sherbrooke déménagera le bureau de l'arrondissement Rock Forest-Saint-Élie-Deauville de la rue du Haut-Bois... à la rue du Haut-Bois. Le nouveau bureau d'arrondissement sera situé de l'autre côté du boulevard Bourque, à l'angle de la rue Gaspé, pour créer un plateau des loisirs grâce à la synergie avec le centre culturel Pierre-Gobeil, la bibliothèque municipale et le centre récréatif.

« Nous donnons l'aval à l'acquisition d'une propriété située au 950, rue du Haut-Bois Sud. C'est dans le cadre d'un projet de réorganisation du bureau d'arrondissement, qui déménagera dans ce bâtiment », a expliqué la présidente de l'arrondissement, Diane Délisle, au conseil municipal lundi. Le prix d'achat de l'immeuble qui appartenait aux entreprises J.S. SENC a été fixé à 520 000 $.

Le plateau des loisirs permettra d'harmoniser l'offre de services, de tenir des événements familiaux, d'aménager une place publique commune ou de planifier une programmation d'activités complémentaires. Le nouveau bâtiment étant plus petit, les séances du conseil d'arrondissement se tiendraient vraisemblablement au centre culturel Pierre-Gobeil.

« Le bâtiment est devenu libre, à vendre. Ce n'est pas nous qui avons sollicité la transaction. Nous avons profité de l'occasion. Depuis trois ans, tous les membres de l'arrondissement voulaient créer cette synergie. Quand l'opportunité s'est présentée, il fallait faire vite. Peut-être que l'opportunité ne se serait jamais représentée », a ajouté le conseiller Bruno Vachon.

Le bâtiment de l'actuel bureau d'arrondissement a été jugé trop vaste par rapport aux besoins de la Ville. La salle du conseil, très vaste, n'avait été utilisée que 40 fois au cours de la dernière année, ce qui engendre des coûts énergétiques importants. En déménageant ses 16 employés affectés à l'arrondissement dans de plus petits bureaux, la Ville réalisera des économies.

Elle pourrait du même coup constituer un nouveau noyau identitaire pour l'arrondissement.

« C'est un beau projet. On n'avait pas d'ancrage, de centre-ville, de rue centre très forte à Rock Forest. Ce regroupement sera au coeur de l'arrondissement », a commenté Annie Godbout.

Diane Délisle abonde dans le même sens. « Le centre récréatif est en réorganisation. L'espace n'était pas bien utilisé à l'intérieur. Nous avons une vision de faire en sorte que le centre culturel et la bibliothèque communiquent entre eux. Si la maison des jeunes était intéressée, elle pourrait s'inscrire parfaitement dans le plateau. Nous pensons qu'avec la construction du futur boulevard René-Lévesque, le secteur est appelé à changer. »

Une place publique pourrait être construite entre le nouveau bureau d'arrondissement et la bibliothèque voisine. L'aménagement du site n'a toutefois pas été présenté aux élus.

À la maison des jeunes la Maize, le directeur général Robert Bouthillier confirme avoir de l'intérêt à étudier la situation, qui imposerait un déménagement, mais la décision est loin d'être prise. « Une grappe de bâtiments incluant la maison des jeunes, c'est attrayant. Il y a des avantages et des inconvénients, mais il y a une analyse à faire. »

L'actuel bureau d'arrondissement sera mis en vente une fois le déménagement réalisé, d'ici la fin de 2017. Le prix de vente est estimé entre 1 et 1,2 M$. La Ville évalue donc les avantages financiers de cette relocalisation entre 480 000 $ et 680 000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer