Aéroport : Garneau s'en remet à la Ville...

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, n'a... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, n'a pas voulu préciser si la désignation de l'aéroport de Sherbrooke représentait toujours une priorité pour son gouvernement.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Alain Goupil</p>
Alain Goupil
La Tribune

(Sherbrooke) Après Marie-Claude Bibeau, c'est au tour du ministre des Transports, Marc Garneau, de rappeler que l'aéroport de Sherbrooke peut se doter, « à ses frais » des systèmes de contrôle de sécurité nécessaire à la présence d'un transporteur aérien sans pour autant attendre l'aide promise par Ottawa lors de la dernière campagne électorale.

Le ministre Garneau répondait ainsi aux Communes à une question du député de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, qui s'insurgeait contre le fait que la députée de Compton-Stanstead a qualifié la semaine dernière le projet de l'aéroport de dossier « à long terme » alors qu'elle en avait fait un enjeu « prioritaire » lors de la dernière campagne électorale.

Dusseault « consterné »

Devant ce qu'il a appelé « une volte-face » de la part de la députée Marie-Claude Bibeau, le député Dusseault a profité de la période de questions de mercredi à la Chambre des communes pour réclamer que le dossier redevienne prioritaire aux yeux du gouvernement libéral.

« J'ai été consterné d'entendre les propos de la ministre et députée de Compton-Stanstead concernant le dossier de l'aéroport de Sherbrooke, encore repoussé à plus tard, a déclaré M. Dusseault. Et j'espère que ce n'est pas un autre épisode de vieille politique libérale où, pendant les élections, c'est un dossier prioritaire, puis tout à coup, une fois élu, le dossier retombe au bas de la liste de priorité.

« Les gouvernements se succèdent et Sherbrooke est toujours dans l'attente de voir aboutir ce dossier d'obtention des contrôles de sécurité dans son aéroport. Plus d'un an après son élection, est-ce que la ministre va défendre en priorité le projet de l'aéroport à la table des ministres et enfin le régler une fois pour toutes et ce, dans les plus brefs délais »? a demandé le député néo-démocrate.

Depuis longtemps

En l'absence de la ministre Bibeau, en déplacement à l'étranger, c'est le ministre des Transports, Marc Garneau, qui a répondu au député de Sherbrooke, en faisant valoir que la position de son gouvernement était la même « depuis très longtemps ».

« Bien sûr, il y a beaucoup d'aéroports au Canada qui n'ont pas un système de contrôle de sécurité et l'aéroport de Sherbrooke en est un exemple. Mais nous avons dit clairement que l'aéroport de Sherbrooke peut s'équiper avec un tel système. Ça serait aux frais de l'aéroport, mais c'est disponible pour tous les aéroports qui veulent s'en munir et c'est notre position depuis très longtemps. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer