Sécurité civile: l'application de la Ville suscite de l'intérêt

L'application en sécurité civile de la Ville de Sherbrooke suscite un attrait... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'application en sécurité civile de la Ville de Sherbrooke suscite un attrait chez les partenaires.

Lors de la présentation de cette application, mercredi, le coordonnateur des mesures d'urgence à la Ville de Sherbrooke, Stéphane Simoneau, a invité les responsables de la sécurité publique des principales organisations du territoire sherbrookois à participer à ce projet.

«Nous ne voulons pas garder cette application pour nous-mêmes, nous voulons grandir avec vous», a mentionné Stéphane Simoneau.

Le responsable de la sécurité à l'Université Bishop's Carson Brooks estime que cette application de l'organisation municipale en sécurité civile (OMSC) pourrait être très utile.

«Nous allons voir comment nous pourrions jumeler cette application avec celle développée sur le campus», explique M. Brooks.

Étant donné qu'une partie du campus de Bishop's se trouve en zone inondable, ce dernier convient qu'une application de l'OMSC pourrait permettre d'agir plus rapidement.

«C'est certain que la transmission d'informations dans une situation d'urgence comme les inondations est importante. Il n'est pas facile d'être constamment en communication dans de telles situations. Une application comme celle-là nous permet d'avoir accès à l'information ou d'en transmettre rapidement», explique Carson Brooks.

Éric Roger... (Archives La Tribune) - image 2.0

Agrandir

Éric Roger

Archives La Tribune

«Une quinzaine de roulottes»

Le propriétaire du camping de l'Île-Marie qui se trouve au milieu de la Saint-François croit aussi qu'il pourrait bénéficier d'une telle application.

«Je peux déjà avoir accès aux sondes sur le niveau de la rivière. Cependant, si l'on me communiquait plus rapidement l'ouverture des barrages, je serais en mesure de réagir plus rapidement. À l'été 2015, nous avions perd une quinzaine de roulottes avec la crue des eaux», rappelle le propriétaire du camping de l'Île-Marie, Éric Roger.

Le Service de police de Sherbrooke travaille comme partenaire dans le développement de cette application.

«Nous sommes en train de nous ajuster pour tout le côté confidentialité  et sécurité des informations nécessaires pour un service de police. Cependant, sur le plan de la géolocalisation et les schémas d'alerte, nous sommes prêts à aller de l'avant. Nous souhaitons travailler avec cette application», explique le directeur du SPS, Danny McConnell.

Marc Denault... (Archives La Tribune, Julien Chamberland) - image 3.0

Agrandir

Marc Denault

Archives La Tribune, Julien Chamberland

Le président du comité de sécurité publique à la Ville de Sherbrooke, Marc Denault, voit d'un très bon oeil le développement de cette application en sécurité civile.

«On parle ici d'une belle innovation. C'est certain qu'il fait regarder à mettre en place une application citoyenne où des notifications en matière de sécurité civile pourraient être faites. Il faut que le citoyen reçoive des informations qui le touchent comme le stationnement municipal ou le jour de collecte des déchets, mais en y intégrant l'aspect mesures d'urgence lorsqu'une telle situation se produit», indique Marc Denault.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer