La saison des chantiers tire à sa fin

La réouverture complète du boulevard de Portland devrait... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

La réouverture complète du boulevard de Portland devrait avoir lieu cette semaine.

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La saison des chantiers tire à sa fin à Sherbrooke, si bien que la réouverture complète du boulevard de Portland se fera vraisemblablement cette semaine. Entre-temps, la Ville de Sherbrooke a essuyé un refus du gouvernement du Québec pour une subvention dans le cadre du Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU).

Caroline Gravel... (Spectre Média, René Marquis) - image 1.0

Agrandir

Caroline Gravel

Spectre Média, René Marquis

« Nous pavons actuellement le boulevard de Portland. Nous devrions être en mesure d'ouvrir rapidement, probablement cette semaine », rassure Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke.

Les travaux se poursuivent toutefois dans le secteur de la rue Léger. « Nous en avons ouvert une partie. Nous sommes à compléter la pose de conduites, alors nous finirons à la fin novembre. »

Il y a toujours 21 chantiers d'ouverts sur le territoire de la Ville de Sherbrooke. « Sur la rue King Ouest, il reste le derrière des bordures parce qu'il n'y a plus de tourbe disponible. Ce sera complété l'année prochaine. On prévoit terminer tous les travaux à la fin de novembre. Les plans de pavage ont confirmé qu'ils demeureront ouverts jusqu'à la fin novembre. Tant et aussi longtemps que la température est clémente, nous pourrons faire du pavage. Ça pourrait même s'étirer. »

Mme Gravel rapporte que le conseil municipal n'a toujours pas été avisé des chantiers qui devront être reportés et refuse de les dévoiler. « Nous attendons de voir la température pour savoir si nous sommes capables de compléter tout ce qu'il y a dans le plan de travail. Nous attendons de faire un avis complet pour les élus en incluant tous les travaux.

Quant au Fonds pour l'eau potable et le traitement des eaux usées, plusieurs municipalités de la région ont affirmé la semaine dernière avoir vu leur demande d'aide financière refusée. Sherbrooke ne fait pas exception.

« Nous avons eu une lettre et l'ensemble de nos projets ont été refusés. Pas parce que les projets n'étaient pas bons, mais parce que les enveloppes étaient vides. Nous sommes dans un contexte de premier arrivé, premier servi. Lors de l'ouverture du programme, nous avons déposé nos projets dans un délai de deux semaines. Nous avons fait un travail structuré, mais après deux semaines, les enveloppes étaient déjà vides.

« Dans la lettre que nous avons reçue du gouvernement, on annonçait une phase 2 potentielle du programme FEPTEU. On compte sur ce programme-là et sur d'autres programmes annoncés par le gouvernement du Canada pour les infrastructures », mentionne Mme Gravel.

Les élus ont d'ailleurs approuvé la semaine dernière un budget de 450 000 $ pour la réalisation de plans d'ingénierie pour les 13 rues sélectionnées pour le programme FEPTEU. « Nous sommes en train de nous préparer. Il y aura d'autres programmes c'est certain, sinon nous les transférerons dans les programmes que nous avons actuellement. Nous nous préparons pour avoir de l'avance pour ne pas nous faire prendre dans un programme où c'est premier arrivé, premier servi. »

Les rues ciblées en lien avec le programme FEPTEU sont les rues du Vermont, Newton, René, Speid, Bertrand-Fabi, Chalifoux, Dieppe, des Érables et du Bocage, Courcelette, Saint-André, Atto, Fabien, Jolliet et Worthington, pour des sommes de 13,7 M$.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer