Une subvention pour rénover le Musée des beaux-arts

SHERBROOKE - Après le Musée de la nature et des sciences et le Centre culturel... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) SHERBROOKE - Après le Musée de la nature et des sciences et le Centre culturel de l'Université de Sherbrooke, c'est au tour du Musée des beaux-arts de Sherbrooke (MBAS) de recevoir un coup de main de la part du gouvernement du Québec. Une aide financière de 222 600 $ pour assurer le maintien de ses actifs a été annoncée vendredi par le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin.

Cette subvention servira principalement à la réfection de la toiture, des lucarnes et de la maçonnerie, à l'étanchéisation des fondations ainsi qu'au remplacement des humidificateurs, de l'automate de l'ascenseur et des contrôles du système de chauffage, de ventilation et d'air climatisé. Ces travaux nécessiteront une somme de 318 000 $, dont 70 pour cent sera fourni par le gouvernement et 30 pour cent par le musée.

« Cette subvention dans le cadre du maintien des actifs arrive à point : le musée a vraiment besoin d'attention. Le beau bâtiment historique qu'il représente montre des signes importants de vieillissement, et avec cette aide financière, ce petit coup de rajeunissement, nous sommes assurés de ne pas mettre en péril notre collection », a indiqué Cécile Gélinas, directrice du MBAS, soulignant au passage que cette collection comprend 5500 oeuvres.

Cette contribution de 222 600 $ s'ajoute à la somme de 626 016 $, répartie sur trois ans, que recevra le MBAS dans le cadre du programme d'aide au fonctionnement pour les institutions muséales. Le musée fait en effet partie des institutions muséales de l'Estrie qui ont vu récemment leur financement révisé à la hausse.

« Le Musée des beaux-arts de Sherbrooke est un lieu culturel d'une importance capitale pour la population sherbrookoise, en particulier pour les jeunes, puisqu'il reçoit de nombreux groupes scolaires. Grâce au soutien accordé par notre gouvernement, cette institution pourra améliorer ses installations, maintenir son offre de services et ainsi continuer à satisfaire ses clientèles », a déclaré le ministre Fortin, également député de Sherbrooke et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française.

Trois mesures supplémentaires ont récemment été annoncées pour les institutions muséales. En plus de la subvention de 17 M$ pour 92 musées accordée dans le cadre du programme d'aide au fonctionnement pour les institutions muséales, le ministre a également annoncé l'ouverture de l'appel de projets pour le soutien des expositions permanentes et itinérantes 2016-2017, auquel est associée une enveloppe de 12 M$. Enfin, un montant de 500 000 $ s'ajoute à ce qui sera distribué en 2016-2017 dans le cadre de l'appel de projets pour le soutien à la concertation et à l'innovation.

Projet d'agrandissement

Concernant le projet d'agrandissement du Musée des beaux-arts de Sherbrooke, le ministre Fortin a mentionné que bien qu'il ne s'agisse pas d'un « projet à court terme », son ministère continuait de collaborer avec la direction du musée afin de le concrétiser.

« C'est un projet auquel je tiens beaucoup, auquel je crois, a-t-il affirmé. Je pense qu'il est nécessaire et qu'il va justement bonifier l'offre muséale qu'il y a ici, qui va faire en sorte que le Musée des beaux-arts de Sherbrooke puisse devenir encore davantage un produit touristique pour Sherbrooke. Évidemment, il y a plusieurs étapes à respecter. La première étape, c'était la mise à niveau du musée, et c'est ce que nous faisons aujourd'hui. Pour la suite des choses, la direction régionale de notre ministère accompagne le musée dans les papiers à remplir, et il y a évidemment une question de financement. »

Quant à Mme Gélinas, celle-ci a confirmé que la campagne de financement visant à amasser 5 M$ pour ce projet était toujours prévue pour l'hiver prochain.  

« L'agrandissement fait encore partie de nos projets, a-t-elle noté. On y travaille fort, on travaille à perfectionner et à peaufiner notre demande avec le ministère et à travailler avec les architectes et tout pour soumettre un nouveau projet. »

Rappelons que ce projet d'agrandissement, accompagné des résultats d'une étude de faisabilité, a été déposé au ministère de la Culture et des Communications en décembre 2014. Celui-ci permettrait d'ajouter une annexe à l'architecture contemporaine où logeraient deux immenses salles d'exposition, des espaces éducatifs et un café offrant une vue sur la gorge de la rivière Magog.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer