Pont Jacques-Cartier: pas de piste cyclable sur le trottoir

L'heure est à l'analyse des données concernant le projet pilote de piste... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'heure est à l'analyse des données concernant le projet pilote de piste cyclable sur le pont Jacques-Cartier. Ce n'est qu'à la suite de ces analyses que la tenue de nouvelles études pourrait être nécessaire.

Caroline Gravel... - image 1.0

Agrandir

Caroline Gravel

Une solution de rechange pourrait aussi être proposée. Transformer un des trottoirs existants en piste cyclable semble exclu.

« Vendredi soir après l'heure de pointe, les équipes sont rentrées pour enlever la signalisation. Nous attendons les données pour faire la compilation. Ensuite nous présenterons le résultat du projet pilote au conseil. Les modifications que nous avons faites mardi dernier, soit la modification du phasage des feux de circulation et la possibilité d'accumulation de véhicules sur deux voies à l'intersection de Denault, on fait que nous avons eu de belles heures de pointe en soirée. Ça s'est bien comporté. Il n'y avait presque pas d'accumulation, et c'était surtout au feu à Tracy. Nous pensons que nous avons suffisamment de données pour être capables de prendre une décision », explique Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke.

« On verra avec la compilation des données pour voir si nous arrivons avec d'autres propositions qui nécessiteraient d'autres mesures. À ce moment-là, on proposera un autre projet pilote. Les options je vous en parlerai après que nous aurons compilé les données. Retirer une voie, c'est ce que nous avions proposé, mais les nouvelles mesures nous permettront de voir si la solution tient toujours la route ou si nous devons réviser nos recommandations. »

«Si les vélos sont sur un trottoir, on sera obligé de mettre un parapet entre la route et la piste cyclable pour éviter qu'un vélo tombe sur la chaussée et se fasse frapper.»


Certains citoyens ont proposé d'utiliser un trottoir pour l'usage d'une piste cyclable, quitte à ajouter une bande cyclable directement sur le pont.

« J'ai vu ces commentaires aussi sur les médias sociaux. Il faut comprendre que le trottoir actuel n'a pas la largeur suffisante pour permettre une piste cyclable bidirectionnelle. Avec les nouvelles normes, on essaie le plus possible de mettre une barrière entre la circulation véhiculaire et la circulation des vélos. Si les vélos sont sur un trottoir, on sera obligé de mettre un parapet entre la route et la piste cyclable pour éviter qu'un vélo tombe sur la chaussée et se fasse frapper. C'est une structure de béton qui a une largeur physique. Il faudrait voir si on peut rétrécir les voies ou les réenligner. Mais nous ne sommes pas rendus là. Ce qui est proposé sur les médias sociaux ne peut pas se faire. »

Par ailleurs, la piste cyclable devant permettre d'enjamber l'autoroute 410, sur le viaduc du boulevard de Portland, ne sera pas réalisée cette année. « Nous sommes encore en négociation avec le ministère des Transports. Nous sommes à voir ce que nous pouvons faire et comment nous pouvons arranger les choses. Nous avons fait une demande pour reporter la subvention du programme Véloce II. »

Boulevard Bourque

Le pavage sur le boulevard Bourque a pour sa part été complété. « Nous avions réservé jusqu'à mercredi de cette semaine mais c'est déjà terminé. Nous devrions paver la rue Léger ces jours-ci, selon la température. Probablement que nous pourrons rouvrir un tronçon de la rue Léger cette semaine. Nous avons accéléré les travaux de bordures et de trottoir sur cette portion de Léger pour nous permettre de paver plus vite et de redonner la rue aux gens plus rapidement. »

L'arrivée du temps froid pourrait d'ailleurs ralentir les travaux. « Pour le pavage, c'est problématique. Pour le pavage, ça prend une température minimum de cinq degrés Celsius. Quand il fait froid le matin, nous ne pouvons pas commencer à 7 h comme d'habitude, nous nous croisons les doigts pour que le froid soit temporaire. Habituellement, les plans de pavage ferment autour du 15 novembre. Cette année, ça pourrait aller au 18 novembre. »

On sait d'ores et déjà que des chantiers devront être reportés. Caroline Gravel refuse toutefois de les identifier avant que le conseil municipal soit officiellement mis au courant.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer