Les négociations entre Ville et les cols bleus avancent

Mario Bernard... (Archives La Tribune, René Marquis)

Agrandir

Mario Bernard

Archives La Tribune, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les négociations se poursuivront entre Ville de Sherbrooke et ses cols bleus en ce qui concerne le renouvellement de la convention collective. Deux nouvelles rencontres sont prévues, soit le 25 octobre et le 3 novembre. Ces rencontres se dérouleront sans conciliateur.

Les cols bleus étaient réunis lors d'une Assemblée générale, mardi soir, à l'auditorium de l'école Montcalm. Environ 190 des 450 membres étaient présents pour l'occasion.

«Les gens sont très satisfaits de la progression des discussions», explique Mario Bernard, représentant du syndicat des cols bleus de la Ville de Sherbrooke.

«C'est pourquoi nous ne jugeons pas utile d'avoir recours à un conciliateur pour le moment. On a à coeur certains points et la Ville s'approche de nos demandes alors notre monde est content.»

Questionné sur le fait que plusieurs villes, dont Sherbrooke, s'apprêtaient à renflouer entièrement la caisse de retraite de certains ex-maires et conseillers municipaux (alors qu'elles refusent de faire de même pour le régime des employés municipaux), le représentant du syndicat a préféré s'abstenir pour le moment, le temps de prendre connaissance de l'ensemble du dossier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer