Projet de revitalisation de Wellington Sud :  une vision saluée par le milieu

Si Well inc. avait existé au moment de... (Spectre Média, Julien Chamberland)

Agrandir

Si Well inc. avait existé au moment de déménager son entreprise, le président de la direction de Sherweb, Peter Cassar, aurait probablement établi ses bureaux au centre-ville de Sherbrooke. Pour le futur, il ne ferme pas la porte à la rue Wellington Sud.

Spectre Média, Julien Chamberland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Si Well inc. avait existé au moment de déménager son entreprise, le président de la direction de Sherweb, Peter Cassar, aurait probablement établi ses bureaux au centre-ville de Sherbrooke. Pour le futur, il ne ferme pas la porte à la rue Wellington Sud. Pour sa part, l'Association des gens d'affaires du centre-ville reçoit avec beaucoup d'enthousiasme le lancement du Quartier de l'entrepreneur.

« Là où nous sommes, nous sommes bien situés. Mais lorsque ce sera le temps pour nous de regarder, il n'y a rien d'impossible », laisse entendre M. Cassar à propos de son intérêt pour le centre-ville

M. Cassar avait fait partie de la démarche Entreprendre Sherbrooke. « Je me réjouis que nos travaux ne restent pas en vain. Nous avons été entendus. Je salue l'audace de la Ville de Sherbrooke de poser des gestes concrets pour revitaliser le Quartier de l'entrepreneur. Je salue la volonté de prendre des actions concrètes et rapides. C'est le progrès! Il faut avancer. Je suis là parce que je suis entrepreneur à Sherbrooke et je suis persuadé qu'à moyen et long terme, l'entrepreneuriat fera partie d'un moteur économique nécessaire à Sherbrooke. Je veux faire mon possible pour contribuer. »

Pour M. Cassar, la recette employée par la Ville connaîtra un certain succès si tout le monde s'implique, « pas seulement le privé ».

Jean-François Bédard, président de l'Association des gens d'affaires du centre-ville, se réjouissait mais prévenait qu'il travaillerait pour que des commerces s'installent au rez-de-chaussée des nouveaux bâtiments à construire, question d'assurer une certaine animation en dehors des heures de bureau. « La Wellington Sud, moribonde, ne va nulle part. Là au moins, nous avons un plan, une vision. C'est hyperpositif. Nous ne pouvons pas demander mieux comme partenaires. Avec ce projet, on applique exactement la vision que nous avions : un regroupement de personnes qui font quelque chose en même temps pour viser la revitalisation. Ça fait longtemps que nous disons qu'il faut un milieu de vie. Maintenant, nous en aurons un bon.

« Dans le meilleur des mondes, ça se ferait en claquant des doigts, mais au moins on regarde vers l'avant. Ça amènera un vent de positivisme. Nous serons là pour soutenir le projet. La Ville envoie un message assez clair : elle en a assez du surplace qui avait cours depuis un certain moment. Tant mieux aussi pour les commerçants qui tiennent le fort depuis longtemps et qui ont osé sur Wellington Sud. Je suis sûr qu'il y aura une incidence immédiate sur la perception des gens. »

Enfin, le président de la Chambre de commerce de Sherbrooke, Bruno Lavoie, a rappelé que son organisation s'est installée sur la rue Wellington Sud il y a déjà sept ans. « Nous avions pris position parce que nous croyions aux efforts de revitalisation. Nous émettons le souhait que toutes nos forces vives de l'entrepreneuriat puissent faire en sorte que nous en sortions tous gagnants. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer