Descente extrême à Bellevue: le débat reporté en novembre

Le débat entourant la construction d'une piste permanente... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le débat entourant la construction d'une piste permanente de patinage de descente extrême au mont Bellevue aura lieu en novembre au conseil municipal.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Le débat entourant la construction d'une piste permanente de patinage de descente extrême au mont Bellevue est reporté en novembre, pendant la période budgétaire. Au conseil du 3 octobre, où la décision devait être prise à l'origine, les élus se prononceront plutôt sur la tenue de la Coupe Riders l'hiver prochain.

Le conseiller Vincent Boutin en a fait l'annonce, lundi, pendant la période des messages au conseil municipal.

« L'urgence était davantage de prendre une décision pour la tenue de l'événement à l'hiver 2017 », a précisé le président du comité exécutif, Serge Paquin.

« C'est une bonne et une mauvaise nouvelle. Pourquoi nous l'avons retiré du processus alors qu'il y avait un bon débat en marche? Il est quand même curieux que nous ayons mis autant d'énergie pour faire avancer ce dossier-là pendant l'été alors que ce n'était pas urgent. Je suis toujours un peu inquiet d'en discuter au budget parce que dans l'ensemble du processus du budget, c'est plus difficile de s'opposer à un élément en particulier », a réagi le conseiller Jean-François Rouleau.

Dans une lettre acheminée à La Tribune, le fondateur et membre actif du Regroupement du parc du Mont-Bellevue (RPMB) et ancien candidat pour un poste de conseiller, Gilles Quenneville, dénonce le projet de piste permanente pour le patinage de descente extrême.

« L'activité apporte peu de contribution à la condition physique générale, demande des investissements élevés et récurrents, requiert une surveillance permanente, et affiche des chances de succès sous optimales dans l'actuel contexte sherbrookois », écrit-il.

M. Quenneville soutient que les 300 000 $ nécessaires pour la construction de la piste pourraient être mieux investis s'ils servaient à la nomination d'un directeur du parc du Mont-Bellevue, pour un entretien plus rigoureux des sentiers de ski de fond, pour un entretien convenable des sentiers de marche en hiver ou pour la construction d'un bâtiment de service toutes saisons dans le secteur du tir à l'arc.

« Pour que le projet ait toutes les chances de réussite, il faut d'abord que l'activité soit reconnue en tant que sport, par la Ville, Sports Québec et Sport Canada. Par la suite, il faut former des entraîneurs certifiés par le Programme national de certification des entraîneurs, dorénavant la norme nationale en professionnalisation des entraîneurs.

« Le patinage de descente extrême est une activité jeune et doit prendre le temps qu'il faut pour se faire reconnaître, s'assurant d'être en conformité avec la politique du sport de Sherbrooke [...]. Avant qu'une activité soit reconnue comme sport, il est essentiel de franchir toutes les étapes préalables à cette fin, tous sports confondus. Le patinage de descente extrême ne peut échapper à ce processus par le biais d'un soutien financier hâtif de la Ville. »

Le porte-parole du RPMB, Jean Gagnon, qui avait rapporté la semaine dernière que son organisme ne s'opposait pas au développement d'une piste permanente de patinage de descente, réagit en mentionnant que M. Quenneville ne parle pas au nom du regroupement. En reconnaissant l'apport de M. Quenneville, il ajoute que ce dernier ne fait pas partie du CA du RPMB.

« Nous essayons de mettre les gens ensemble pour avoir un discours commun. Nous n'avons pas fini de faire le tour de tout le monde. Il n'est pas possible d'empêcher les gens de dire ce qu'ils pensent. Je n'ai pas le pouvoir de dire à l'un ou l'autre de ne pas dire ce qu'ils pensent. Je n'ai ni pouvoir ni devoir en ce qui concerne le mont Bellevue pour le moment. Il ne faut pas mettre la charrue devant les boeufs. Je n'irai pas contre les projets de la Ville quand nous sommes à négocier une vision plus large pour le mont Bellevue. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer