Un comité est formé pour trouver un compromis à la Résidence Murray

Un comité de dialogue piloté par le professeur de droit Guillaume Rousseau a... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un comité de dialogue piloté par le professeur de droit Guillaume Rousseau a été mis sur pied pour trouver des compromis dans le projet d'agrandissement de la Résidence Murray, située dans l'arrondissement de Fleurimont.

Pierre Chapdelaine... - image 1.0

Agrandir

Pierre Chapdelaine

Les opposants au projet et le propriétaire de la résidence, entre autres, prendront ainsi part à quatre rencontres de conciliation à l'issue desquelles une nouvelle proposition pourrait être soumise au conseil municipal.

Le projet d'agrandissement initial, qui comptait sept étages et 50 logements abordables pour les aînés, semble faire partie de l'histoire ancienne. Des citoyens du quartier s'étaient élevés contre l'idée, arguant que le bâtiment ne saurait pas se fondre au patrimoine des environs. Des enjeux de circulation avaient aussi été évoqués.

Le propriétaire de la Résidence Murray, Pierre Chapdelaine, a donc suspendu son projet et tendu la main à ses opposants. « Il y a un enjeu majeur de disponibilité de logements abordables dans l'est de Sherbrooke. Le projet est important pour la clientèle visée, mais je ne peux pas être insensible aux commentaires de mes voisins. La nouvelle règlementation en vigueur depuis la tragédie de L'Isle-Verte nous impose de nouveaux défis. Nous ne pouvons plus être rentables sans atteindre un certain volume », fait-il valoir.

Ce volume, selon lui, est fixé à 150 unités.

Pour réconcilier deux visions qui s'opposent, soit les impératifs de viabilité et le maintien du quartier avec ses caractéristiques actuelles, « j'ai requis la collaboration de M. Rousseau, qui a accepté d'agir à titre de bénévole. Je me baserai sur ses observations ».

Le comité de réflexion comptera aussi deux résidents de la Résidence Murray, le président de la Fadoq-Estrie, Paul Legault, le conseiller municipal Rémi Demers et la directrice de la Résidence, Lucie Desrosiers. Ses membres pourront consulter un architecte, un urbaniste et un conseiller en communication au besoin.

M. Chapdelaine a mentionné que « toutes les options sont sur la table, même l'idée de vendre l'entreprise », même s'il précise que ce n'est pas son objectif premier. « Je souhaite un dialogue franc, ouvert, à la recherche de compromis ».

Les deux premières rencontres permettront de poser un diagnostic alors que les deux suivantes viseront à faire le débat sur le projet initial et la nouvelle mouture proposée par M. Chapdelaine.

Guillaume Rousseau rédigera un rapport à l'issue des quatre rencontres de trois heures qui se tiendront entre septembre et octobre. « Le plan A serait de trouver une solution qui fait l'unanimité. S'il n'y a pas d'entente, je n'essaierai pas de créer une unanimité artificielle. Nous pourrons suggérer des compromis supplémentaires si nécessaire. »

Les résultats du rapport seront présentés à l'ensemble des citoyens du quartier.

M. Rousseau a rencontré les opposants, qui étaient absents du point de presse annonçant la création d'un comité jeudi, et affirme qu'ils sont ouverts au dialogue et que c'est ce qu'ils souhaitaient.

Le processus n'est-il pas formel alors qu'il existe déjà un processus à la Ville pour faire cheminer des projets et pour permettre aux citoyens d'être entendus? « On cherche à ce qu'il n'y ait pas de référendum, à éviter la confrontation. Malgré tous les processus intéressants en place à la Ville, habituellement, ce n'est pas pour arriver à un compromis, mais pour informer les citoyens en souhaitant qu'il n'y ait pas d'opposition. Cette fois, l'ampleur du projet justifie un mécanisme de dialogue. Le vieillissement de la population et la disponibilité de logements abordables dans l'est sont d'immenses préoccupations, comme le patrimoine de la rue Murray, ce qui justifie que nous prenions le temps. »

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer