Lac des Nations : la cote D à 11 reprises

La décision de surveiller la qualité de l'eau... (Spectre Média, Maxime Picard)

Agrandir

La décision de surveiller la qualité de l'eau du lac des Nations en raison des risques pour la santé des utilisateurs est justifiée. L'eau contient des coliformes fécaux et des bactéries E. coli.

Spectre Média, Maxime Picard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La décision de surveiller la qualité de l'eau du lac des Nations en raison des risques pour la santé des utilisateurs est justifiée. L'eau contient des coliformes fécaux et des bactéries E. coli.

Sur un total de 21 jours d'échantillonnage réalisés entre le 21 juin et le 3 août, 11 tests ont présenté une cote D, ce qui excède les critères interdisant les activités de contacts primaires comme la baignade et le ski nautique.

À mi-saison, la Ville de Sherbrooke présente donc les premières données suivant les analyses d'échantillons d'eau du lac des Nations, comme on l'avait annoncé en juin dernier concernant la surveillance accrue du plan d'eau.

L'ajout de stations d'échantillonnage à quelques endroits sur le lac des Nations a permis d'identifier plus précisément dans quelle partie du lac se retrouvent davantage de coliformes fécaux ou d'E. coli.

À la lumière des premiers résultats d'analyse, un parcours alternatif de ski nautique a été proposé de concert avec la Direction de la santé publique pour la portion est du lac des Nations. À cet endroit, les résultats bactériologiques respectent majoritairement le critère de baignade, affirme-t-on dans un communiqué de presse.

« Ces résultats, quoique préoccupants quant à la qualité de l'eau du lac, démontrent à quel point il était important d'agir comme nous l'avons fait », a déclaré Caroline Gravel, directrice du Service des infrastructures urbaines de la Ville de Sherbrooke.

« Une surveillance aussi active est peu fréquente au Québec et nous permettra, à court et à moyen terme, de préserver un site exceptionnel pour une pratique sécuritaire des activités aquatiques. »

La Ville de Sherbrooke poursuivra les actions entreprises pour améliorer la qualité de l'eau du lac des Nations en collectant davantage de données au cours des prochains mois, ajoute-t-on. Elle poursuivra également la recherche et la correction des raccordements illicites d'égouts dans le secteur, tout en exerçant un contrôle sur la présence d'oiseaux aquatiques.

Le prochain bilan de la situation sera diffusé dans les semaines qui suivront la fin des activités au lac des Nations et sur les plages municipales.

Rappelons que la qualité de l'eau du lac des Nations fait l'objet d'une attention particulière cet été. La Ville de Sherbrooke, la Direction de la santé publique de l'Estrie et l'École de ski nautique s'allient pour recueillir des données qui assureront une plus grande sécurité pour la pratique d'activités nautiques, particulièrement le ski nautique.

Concrètement, les mesures d'échantillonnage et de fermeture préventive en vigueur à la plage Blanchard seront étendues au lac des Nations. Après des fortes pluies, soit plus de 11 mm en 24 heures ou 6 mm en une heure, les activités nautiques seront suspendues. Des échantillons seront prélevés du lundi au jeudi et si les résultats d'analyse démontrent une qualité d'eau insuffisante (cote D) pour les contacts primaires comme la baignade, les activités seront également suspendues.

Les principales sources de contamination sont les oiseaux aquatiques, les ouvrages de surverse et les raccordements inversés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer