Le chien Kanak n'a pas chômé

Le chien Kanak... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Le chien Kanak

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Depuis son arrivée au sein du Service de police de Sherbrooke (SPS), le chien Kanak n'a pas chômé. Le premier chien de soutien émotionnel au Québec est déjà un membre à part entière du SPS.

Mélanie Bédard... (Imacom: Jessica Garneau) - image 1.0

Agrandir

Mélanie Bédard

Imacom: Jessica Garneau

Après environ cinq semaines de travail dans ses nouvelles fonctions, la recrue canine a participé à près d'une vingtaine d'interventions, annonce le corps policier.

«Kanak se révèle déjà un atout important pour la Division des enquêtes criminelles et ses collaborateurs», souligne Samuel Ducharme, agent relationniste au SPS. «Les résultats sont concrets et indéniables.»

«Par ce projet novateur et unique au Québec et avec les résultats très positifs, le SPS espère inspirer d'autres services de police, ainsi que d'autres organismes qui oeuvrent auprès des victimes ou de personnes traversant des périodes plus difficiles.»

Rappelons que le SPS a fait figure de pionnier au Québec ce printemps en ajoutant à ses méthodes d'intervention un chien de soutien pour les victimes dans le cadre du processus judiciaire.

L'enquêteure Mélanie Bédard, spécialisée dans les enquêtes avec les enfants, est le maître-chien de ce labrador d'un an et demi. L'animal a été formé par la fondation MIRA.

Kanak est utilisé notamment auprès des jeunes enfants victimes d'abus physiques ou sexuels. Le chien peut servir en quelque sorte de diversion pour motiver l'enfant à faire une déposition.

Le chien peut être présent tout au long du processus judiciaire. Lors d'entrevues avec les victimes filmées, l'enfant gêné de raconter l'agression sexuelle dont il a été victime en se confiant au chien.

Cette technique est utilisée depuis 25 ans aux États-Unis où 70 chiens sont utilisés dans 31 États. Une dizaine de corps policiers au Canada ont leur chien depuis 2010, mais le SPS est le premier au Québec.

Partager

À lire aussi

  • Une recrue canine au SPS

    Actualités

    Une recrue canine au SPS

    Le Service de police de Sherbrooke (SPS) fait figure de pionnier au Québec en ajoutant à ses méthodes d'intervention un chien de soutien pour les... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer