Exclusif

Des travaux bruyants en pleine nuit soulèvent la colère

Le marquage, en pleine nuit, d'un passage pour... (Spectre Média, André Vuillemin)

Agrandir

Le marquage, en pleine nuit, d'un passage pour piétons sur la rue Laval a créé tout un vacarme.

Spectre Média, André Vuillemin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Des travaux de marquage du ministère des Transports du Québec (MTQ) en pleine nuit ont soulevé la colère d'une citoyenne de l'arrondissement de Brompton, qui a été réveillée par un vacarme produit entre 0 h 30 et 1 h 10 du matin. Le MTQ procédait à l'effaçage d'un passage pour piétons qui avait préalablement été peint... par la Ville de Sherbrooke.

Le marquage du passage pour piétons, situé sur la rue Laval, à l'angle de la rue du Couvent, est survenu dans la nuit de mardi à mercredi. « Je dormais et j'ai entendu un bruit d'enfer. Il y avait un gars avec une machine qui râpait l'asphalte pour enlever les lignes. Ça faisait de la poussière alors il y en avait un autre avec une espèce de souffleur à feuilles. Je suis sortie, j'étais collée sur la rue et je criais après eux, mais ils ne m'entendaient pas », raconte la citoyenne Julie Lemay pour illustrer l'ampleur du bruit entendu.

« Après 23 h, nous ne sommes plus censés faire du bruit... Les lignes étaient super belles et ça faisait deux mois qu'elles avaient été faites. Ils ont juste changé leur couleur et la distance entre les lignes. Ça ne me dérange pas qu'ils fassent des travaux, mais qu'ils les fassent le jour. »

Mme Lemay rapporte avoir appelé au MTQ pour se plaindre après avoir demandé aux travailleurs comment ils expliquaient être à l'oeuvre à une heure aussi tardive. « Ils ont dit qu'ils préfèreraient le faire de jour, mais qu'ils ne peuvent pas parce qu'ils seraient obligés de fermer la rue. »

Pas dans les normes

Nadège Tessier, chargée de communication à la direction de l'Estrie du MTQ, confirme que ces travaux relèvent du MTQ. « Nous avons octroyé deux contrats en Estrie pour du marquage ponctuel pour de la petite signalisation, comme des flèches et des traverses pour piétons. L'entreprise qui a obtenu le contrat a demandé si elle pouvait faire les travaux le soir et la nuit. Normalement, le marquage est peu bruyant, alors nous avons acquiescé.

« Ce sont les travaux d'effaçage qui sont plus bruyants. Nous avons donc communiqué avec les deux entreprises retenues pour éviter que ces travaux soient réalisés entre 21 h et 7 h. Elles doivent les faire après l'heure de pointe en après-midi, mais avant 21 h »

Mme Tessier rapporte que le passage avait bel et bien été repeint plus tôt dans l'année par la Ville de Sherbrooke. « Il n'était pas conforme aux normes du ministère », précise-t-elle, expliquant la reprise des travaux.

À la Ville de Sherbrooke, on mentionne qu'il s'agit d'une erreur de bonne foi. Par habitude, les cols bleus qui refont le marquage dans ce secteur repassent sur les lignes existantes. Par le passé, cette tâche relevait des cols bleus à la suite d'une entente entre la Ville et le MTQ. Le passage pour piétons avait donc été repeint en mai. L'entrepreneur mandaté par la MTQ se serait toutefois aperçu que la distance entre les bandes était de 24 pouces, alors que la norme du MTQ est de 18 pouces.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer