Pokémon Go: le SPS veut prévenir les accidents

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) prend les devants pour prévenir des... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le Service de police de Sherbrooke (SPS) prend les devants pour prévenir des accidents qui pourraient survenir sur son territoire en raison de la folie du jeu virtuel Pokémon Go qu'on remarque ici et dans le monde.

Samuel Ducharme... (Spectre Média, Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Samuel Ducharme

Spectre Média, Frédéric Côté

«Nous avons reçu des signalements au cours des derniers jours, annonce Samuel Ducharme, policier relationniste au SPS. C'est un phénomène en émergence. Et ce n'est même pas encore disponible au Canada!»

«Des gens se promènent en regardant leur cellulaire. Ils se retrouvent dans la rue au lieu de marcher sur les trottoirs. Nous voulons prévenir les accidents. Il faut que les gens restent conscients de leur environnement.»

M. Ducharme précise qu'il n'est pas question d'interdire le jeu sur le territoire du SPS, une impossibilité de toute manière. On ne fera pas de surveillance spécifique non plus.

«S'il y a des infractions, on va intervenir, tout simplement», lance-t-il.

«Ça reste un jeu. Soyez prudents. C'est ce que nous voulons dire. Il ne faut pas mettre en danger sa vie ou sa santé pour une application.»

«On s'est redu sur place. On a trouvé la personne en question... c'était un joueur du Pokémon Go.»


Rappelons que le SPS a pris des mesures pour que son environnement ne soit pas habité par les monstres virtuels des Pokémons. Mardi, la représentante d'une firme chargée de faire l'inventaire des figurines du jeu Pokémon Go apparaissant sur des téléphones cellulaires quand on déambule à Sherbrooke s'est pointée au SPS.

Celle-ci avait remarqué qu'un fameux Pokémon se trouvait dans la cour arrière du quartier général du SPS, sur la rue Maurice-Houle, au centre-ville de Sherbrooke, a rapporté La Tribune. La direction du corps de police municipale a demandé à ce qu'on retire le monstre virtuel géolocalisé dans cet espace à circulation restreinte.

Un rôdeur...

Mercredi soir, le SPS a reçu un appel d'un citoyen du secteur Rock Forest pour signaler un rôdeur. «La personne circulait entre des voitures et sur des terrains privés, raconte Samuel Ducharme. On s'est rendu sur place. On a trouvé la personne en question... c'était un joueur du Pokémon Go.» 

«Nous voulons en profiter pour faire de la prévention avant que ça ne devienne trop gros.»

M. Ducharme ajoute qu'il est évidemment interdit de participer à ce jeu en conduisant un véhicule, les téléphones cellulaires étant interdits au volant.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer