La Ville change son règlement sur les VR

La Ville de Sherbrooke assouplit les modalités de... (Archives Le Droit)

Agrandir

La Ville de Sherbrooke assouplit les modalités de son règlement concernant le stationnement des véhicules récréatifs, ce qui satisfait l'Association régionale de camping et caravaning qui réclamait des ajustements.

Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) La Ville de Sherbrooke avait promis des assouplissements dans son règlement concernant le stationnement des véhicules récréatifs et elle a tenu parole. Les nouveaux aménagements sont aussi à la satisfaction de l'Association régionale de camping et de caravaning (ARCC), qui avait fait des représentations pour que le règlement soit ajusté.

À l'origine, les véhicules de 2,4 mètres ou moins étaient les seuls à pouvoir être stationnés ou remisés dans la cour ou en marge d'une propriété. Cette hauteur maximale est maintenant portée à 2,8 mètres, et ces véhicules pourront être immobilisés dans les cours latérales et arrière et dans les marges latérales et arrière. Si les dimensions du terrain ne le permettent pas, le stationnement et le remisage des véhicules récréatifs dans la cour ou la marge avant sans être devant la façade principale.

Par ailleurs, il ne sera plus nécessaire que l'espace de stationnement ou de remisage soit séparé des terrains adjacents par une clôture opaque ou une haie. Dans tous les cas, une distance de deux mètres du trottoir, de la chaîne de rue ou de la chaussée devra être respectée. Cette mesure assurera de dégager la visibilité pour tous les automobilistes. Les véhicules devront aussi être immobilisés à au moins un mètre d'une ligne de terrain à moins que les dimensions du terrain ne le permettent pas. Dans ce cas, la distance pourra être réduite à 0,5 m.

Pour les terrains de plus de 3000 mètres carrés en zone rurale, les véhicules récréatifs de n'importe quelle hauteur pourront être stationnés et remisés dans les marges et les cours, mais ne pourront pas se trouver en façade du bâtiment principal.

Dans un communiqué, le maire Bernard Sévigny se dit satisfait de la nouvelle forme du règlement. « Malgré ce changement, l'objectif de la nouvelle réglementation sera entièrement atteint. Les véhicules récréatifs immobilisés sur des terrains privés ne pourront plus nuire à la visibilité des automobilistes. »

Le président de l'ARCC, Guy Boutin se dit « très satisfait du revirement de situation ». « Après les discussions avec les représentants de la Ville le 15 juin, la majorité des points en litige ont été modifiés. Nous avons brisé des barrières. La grande majorité des propriétaires de VR vont trouver satisfaction. Nous allégeons de beaucoup la tâche des propriétaires. »

Ces dispositions seront intégrées dans le projet de règlement 1200, qui vise à harmoniser les règlements de zonage et de lotissement des anciennes villes qui composent maintenant Sherbrooke. Elles seront entérinées au conseil municipal du 15 août.

Six séances de consultation ont été menées dans les dernières semaines, mais les citoyens peuvent encore envoyer commentaires, questions et mémoires à la Ville jusqu'au 16 septembre.

Le projet de refonte du règlement se trouve à realisonssherbrooke.ca

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer