Alexandre Cloutier demande l'arrêt de la démolition des mezzanines

Alexandre Cloutier... (Archives La Presse)

Agrandir

Alexandre Cloutier

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le dossier des mezzanines de lecture dans des écoles de Sherbrooke se transporte du côté politique, comme le souhaitait l'instigateur du projet Yves Nadon.

Le député péquiste de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l'opposition en matière d'éducation, Alexandre Cloutier, demande au gouvernement de faire marche arrière.

Selon lui, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) doit stopper la destruction des mezzanines dans ses écoles.

« Le gouvernement opte ici pour la solution facile », a dénoncé Alexandre Cloutier, qu'on connaît aussi comme candidat à la succession de Pierre Karl Péladeau à la tête du Parti québécois. 

« Nous avons ici un très bel exemple d'une initiative de professeurs qui innovent pour soutenir la réussite de nos jeunes. Ils ont réfléchi à ces endroits et les ont conçus spécialement pour que leur classe soit plus conviviale et que la lecture devienne ludique aux yeux des élèves, ce qui n'est pas facile en 2016.»

Rappelons que ces installations doivent être démolies puisqu'elles ne respecteraient pas les normes de la Régie du bâtiment.  La CSRS a annoncé le début des travaux pour ces jours-ci.

«Au lieu d'appliquer machinalement ses règles, le gouvernement doit veiller à les adapter, en collaboration avec les écoles, afin de permettre à l'initiative de se poursuivre tout en assurant la sécurité des élèves », a ajouté le député de Lac‑Saint‑Jean.

« Le ministre responsable de la région, Luc Fortin, a pourtant déclaré qu'il voulait sauver les mezzanines. Trois mois plus tard, il se range derrière les arguments du gouvernement et laisse tomber ces professeurs et ces parents. »

Depuis maintenant dix ans, des mezzanines sont installées dans des classes spécialement aménagées par des professeurs qui souhaitent favoriser la réussite des élèves et rendre les classes plus interactives, mentionne Alexandre Cloutier, dans un communiqué de presse.

Encore une fois, des parents et des enseignants sont dans l'obligation de se mobiliser pour défendre des acquis qui favorisent la réussite de leurs enfants.

 

«Il est minuit moins une. Nous demandons au ministre de l'Éducation, Sébastien Proulx, d'intervenir rapidement avant que la destruction des mezzanines soit complétée », a conclu Alexandre Cloutier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer