Circulation sur Industriel: les internautes réagissent

La circulation sur le boulevard Industriel dans le secteur Saint-Élie, entre le... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La circulation sur le boulevard Industriel dans le secteur Saint-Élie, entre le carrefour giratoire et le chemin Godin, fait rager les automobilistes sherbrookois.

Plusieurs ont exprimé leur exaspération sur la page Facebook de La Tribune à la suite de la publication d'un texte mardi matin sur la mauvaise fluidité dans ce coin de la ville.

«C'est une hérésie que d'avoir fait ce carrefour giratoire!», a plaidé Louise Marceau. «Nous en avons deux sur le chemin Sainte-Catherine et c'est difficile de sortir de chez moi. Le flot continu n'est pas une bonne idée quand plusieurs s'y engouffrent.»

Pour sa part, Johanne Riendeau se plaint que plusieurs automobilistes ne savent pas «virer en double» dans le fameux carrefour giratoire. «C'est pathétique...», rage-t-elle.

«Ça ne prend pas un diplôme en ingénierie pour savoir que les carrefours giratoires sont trop petits», ajoute Mat Charron. «C'est vraiment mal dépenser l'argent des contribuables.»

Marco DeFrancesco avait prévu les problèmes de circulation. «Même si on doublait les voies jusqu'à l'autoroute, le viaduc est simple... Ça va faire un bouchon quelque part!»

Jacques et Micheline Poulin-Bélanger proposent une solution : «C'est affreux. C'est pire qu'avant. Il aurait fallu continuer jusqu'au feu de circulation de l'autoroute.»

De son côté, Denis Pellerin se souvient de «l'étude de la circulation» présentée par le ministère des Transports du Québec (MTQ) lors des audiences du BAPE en décembre 2013. «L'étude faite en 2011 indiquait déjà un taux de congestion élevé. Cinq ans plus tard, avec l'ajout du prolongement du boulevard de Portland, ça donne ça.»

Rappelons que le conseiller Julien Lachance a dénoncé la situation, la semaine dernière au conseil municipal. En réponse, la directrice du service des infrastructures urbaines et de l'environnement de la Ville de Sherbrooke, Caroline Gravel, convenait qu'il faudrait trouver une solution.

L'intersection du chemin Godin est sous la responsabilité du MTQ.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer