Partager la route avec « Sherbrooke à vélo »

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Stéphanie Beaudoin   </p>
Stéphanie Beaudoin

Journaliste stagiaire

(SHERBROOKE) Soixante-dix pour cent de la population sherbrookoise détient un vélo. Cette année, le Service de police de Sherbrooke s'est donné comme mission d'éduquer les usagers de la route afin que les cyclistes et les automobilistes partagent la route de façon sécuritaire et agréable.

Le mois de mai annonce le retour des vélos sur le territoire sherbrookois. Après la campagne « Bon pied, bon oeil », qui visait le partage de la route entre les piétons et les automobilistes, le Service de police de Sherbrooke (SPS) se penche maintenant sur la relation entre les bicyclettes et les conducteurs.

« On s'est rendu compte qu'il y avait une méconnaissance, autant pour les automobilistes que pour les cyclistes, par rapport aux règles à respecter », affirme Guylaine Perron, capitaine de la Division de la sécurité des milieux de la SPS.

La première étape, dans ce genre de démarche, est d'informer la population, de leur rappeler certaines règles du code de sécurité routière, qui sont valables pour les voitures, mais aussi pour les vélos. Un quiz est d'ailleurs disponible en ligne afin de tester ses connaissances sur les comportements à adopter pour les usagers de la route.

Ce petit jeu-questionnaire n'est pas le seul outil de communication déployé par le SPS. Des petits cartons commencent déjà à circuler dans la ville. Ils rappellent les règles les plus importantes à respecter lorsqu'on se trouve sur son vélo. Des panneaux publicitaires orneront l'intérieur des autobus de la Société de transport de Sherbrooke, ainsi que les abris-bus. D'imposantes pastilles attireront également l'attention sur les pistes cyclables, toujours pour sensibiliser la population.

Les agents du SPS mettent également la main à la pâte. En plus de la patrouille à vélo que nous remarquons chaque année sur le réseau cyclable, des agents visiteront sept écoles primaires de la région afin de donner des ateliers sur la sécurité à vélo. « Nos tout-petits sont les adultes de demain. Si on leur apprend maintenant à adopter les bons comportements, ils grandiront en portant une attention à la sécurité à vélo », souligne Mme Perron.

La ville de Sherbrooke engendre également le pas du service de police en ajoutant 15 kilomètres au réseau cyclable, qui en compte déjà 140. « On a adopté un plan de transport actif dans le plan de mobilité durable à Sherbrooke qui implique un investissement de près de 50 M$ dans les 15 prochaines années. Ces actions ont pour but de positionner Sherbrooke comme une ville accueillante en matière de transport actif », ajoute Marc Denault, président du comité de sécurité publique à la Ville de Sherbrooke.

La Société de l'assurance automobile du Québec a également versé un montant de 10 000 $ pour soutenir la mise en place de la campagne « Sherbrooke à vélo ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer