Prête-nom: Denault veut la liste des contrats en ingénierie

Le conseiller Marc Denault... (Archives La Tribune)

Agrandir

Le conseiller Marc Denault

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Dans la foulée des débats qui prévalent sur les contributions illégales versées aux candidats à la mairie et au Renouveau sherbrookois en 2009 à Sherbrooke et de l'embauche d'un ingénieur ayant servi de prête-nom par la Ville de Sherbrooke, le conseiller Marc Denault a demandé lundi d'avoir accès à la liste des contrats en ingénierie octroyés par la Ville depuis 2007.

«Ce soir (lundi) et au cours des derniers jours, nous avons entendu beaucoup de questionnements concernant des contributions politiques qui ont été faites par certaines firmes. Pour s'assurer de faire le ménage et pour répondre à plusieurs questions, il serait intéressant d'avoir les contrats qui ont été alloués à des firmes d'ingénieurs depuis 2007 à aujourd'hui, soit par la Ville de Sherbrooke ou les corporations municipales, pour voir ce qu'est le portrait réel. Nous pourrions voir si des firmes ont été privilégiées ou non», a lancé M. Denault.

Le président du comité exécutif, Serge Paquin, a répondu avec une question. «Expliquez-moi comment ç'aurait pu se produire, étant donné que vous connaissez le processus d'octroi des contrats. Expliquez-moi ça.»

Marc Denault a alors précisé sa pensée. «J'ai quelqu'un qui m'a rencontré il y a un mois et qui m'a demandé pourquoi un employé travaillait à la Ville de Sherbrooke alors qu'il a fait des contributions illégales. La même journée qu'il m'a rencontré, il m'a montré deux tableaux qui disaient qu'en 2009 et en 2013, des firmes avaient été privilégiées plus que les autres et qu'elles avaient contribué à des caisses électorales. Moi je veux juste voir si ce qu'il m'a dit est vrai. À partir de ce moment-là, je pourrai commenter.»

M. Denault, qui ne possédait pas l'information, ne se sentait pas en mesure d'argumenter avec le citoyen qui l'a interpellé. «Je demande donc à la greffière de sortir la liste de manière à ce que nous puissions répondre davantage à cette personne-là et à la population en général.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer