47 nouvelles unités de supplément au loyer

La Ville de Sherbrooke se voit octroyer 47... (Archives, La Tribune)

Agrandir

La Ville de Sherbrooke se voit octroyer 47 nouvelles unités de logement dans le cadre du Programme de supplément de loyer pour l'année 2016-2017 grâce à une entente de cinq ans.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke se voit octroyer 47 nouvelles unités de logement dans le cadre du Programme de supplément de loyer pour l'année 2016-2017 grâce à une entente de cinq ans. Ces nouvelles unités seront gérées par l'Office municipal d'habitation. Les locataires payeront l'équivalent de 25 % de leur revenu.

Le conseil municipal a autorisé un budget récurrent de 25000 $ pour payer 10 % des coûts de subvention. Le reste sera assumé par la Société d'habitation du Québec.

Cette annonce est liée à celle du ministre des Finances du Québec selon laquelle 5800 nouvelles unités seront admissibles au Programme de supplément de loyer au cours des cinq prochaines années. «Les 47 unités pour Sherbrooke sont pour l'année 2016-2017, mais nous nous attendons à de nouvelles unités pour chaque année subséquente. Nous ne pouvons toutefois pas présumer des décisions futures du gouvernement», explique Dominique Raynauld, directrice de l'Office municipal d'habitation (OMH) de Sherbrooke.

Des unités réservées, dix font l'objet d'un appel d'offres pour trouver des logements de quatre ou cinq chambres. Cinq autres seront consacrées aux clients d'organismes qui s'occupent de personnes itinérantes, à risque d'itinérance ou souffrant de problèmes de santé mentale.

«Pour être admissible, ce sont des sélections de ménages à faible revenu qui peuvent être logés dans des immeubles existants. On prendra les ménages sur nos listes d'attente en donnant la priorité à ceux qui cherchent un logement avec une chambre à coucher. Ce besoin représente presque 80 % des ménages en attente. La liste comprend 800 ménages. Plus de 600 attendent pour un appartement d'une chambre à coucher», ajoute Mme Raynauld.

«On regarde le ménage sur le haut de notre liste d'attente et on va visiter le logement où il habite. Si le logement est en bon état, que le propriétaire fixe un loyer à l'intérieur des limites du gouvernement, soit le coût médian plus dix pour cent, et si le propriétaire est prêt à entrer dans une entente avec l'OMH, le locataire peut rester chez lui. S'ils ne peuvent pas, on ira au suivant sur la liste.»

Avant l'annonce survenue cette semaine, Sherbrooke comptait 120 unités de supplément au loyer auprès des propriétaires privés et 300 autres en lien avec le programme AccèsLogis.

Le maire de Sherbrooke, Bernard Sévigny, a affirmé que cette nouvelle démontrait la volonté de la Ville de contribuer à la hauteur de ses capacités. «De façon fréquente, on se fait solliciter, parce qu'on nous présente des portraits de la pauvreté par exemple, et notre réaction, c'est de dire que nous travaillerons à l'intérieur de nos compétences municipales. Ce sont 47 familles qu'on sort d'une situation extrêmement difficile en leur permettant de consacrer une marge du revenu familial à autre chose. On n'a jamais hésité à s'engager dans cette voie-là. La Ville de Sherbrooke n'hésite pas quand les programmes le permettent.»

Le conseiller Marc Denault soulignait l'intérêt d'impliquer le privé. «À plusieurs reprises, j'ai fait des revendications en ce sens. Ça répond à plusieurs attentes. On a déjà des bâtiments disponibles, à proximité des services. En plus ça permet à des gens de rester dans leur milieu de vie. En tant que propriétaire, c'est très intéressant, pour avoir entendu des revendications de propriétaires qui ne trouvaient pas équitable que des gens qui déménagent dans un logement de l'OMH puissent mettre fin à son bail immédiatement. On doit démontrer une ouverture vers le privé et on fait un pas de géant en ce sens-là.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer