La Maison Oxygène lance un dernier cri de détresse

Menacée de fermer ses portes dès le 31 mars, la Maison Oxygène Estrie (MOE)... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ismael Toulouse
La Tribune

(SHERBROOKE) Menacée de fermer ses portes dès le 31 mars, la Maison Oxygène Estrie (MOE) joue le tout pour le tout en lançant un dernier cri de détresse.

À ce jour, l'organisme a récolté 25 % des 25000 $ nécessaires à la survie à court terme de l'établissement. Il ne reste que quelques jours pour trouver la différence, sans quoi cinq familles se retrouveront sans logis, sans compter tous ceux sur la liste d'attente.

Le député Luc Fortin a déjà signifié sa volonté de sauver la Masion Oxygène, mais celle-ci semble au bout des ressources.

«Il n'y a pas de nouveaux développements, mais évidemment c'est un dossier qu'on suit attentivement. Ceci étant dit, ça fait plus d'un an je dirais qu'on travaille en étroite collaboration avec la direction de la Maison Oxygène à la recherche de financement pour eux. Les démarches qui ont été faites n'ont pas donné de résultats étant donné le mode d'attribution de ces sommes-là. On est encore à voir s'il n'y a pas des dernières choses qui peuvent être faites pour maintenir ouverte cette ressource. On commence à avoir épuisé les ressources.»

Les personnes désireuses de contribuer à la cause peuvent faire des dons sur le site de l'organisme au : http://maisonoxygeneestrie.com/nous-soutenir/.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer