Près d'un million $ pour de nouveaux trottoirs

Six nouveaux tronçons de trottoirs apparaîtront en 2016... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Six nouveaux tronçons de trottoirs apparaîtront en 2016 pour la mise en place du Plan directeur du transport actif.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Six nouveaux tronçons de trottoirs apparaîtront en 2016 pour la mise en place du Plan directeur du transport actif. En plus des 750 000 $ inscrits au budget 2016, 200 000 $ proviendront de l'enveloppe de l'an dernier. Les plus longues portions seront construites le long du chemin Galvin, entre les rues Quartz et Marie-Frédérique, et le long de la rue Magloire, entre les rues Marini et du Mûrier.

«Nous avons donné la priorité aux endroits situés près des écoles, notamment sur la rue Magloire et le long du boulevard Circé. Un autre projet qui est devenu prioritaire à la suite de la politique du transport actif, c'est le boulevard de Portland, entre le boulevard Industriel et la rue Pépin. C'est le prolongement de ce qui a été fait sur Portland vers René-Lévesque», explique Marc Denault, président du comité de la sécurité publique.

Les autres nouveaux trottoirs se trouveront sur la rue King Ouest, entre Bertrand-Fabi et Comtois, et sur le chemin Plante, entre les rues Dubonnet et Châteaumont.

«C'est sûr que les besoins sont plus grands que nos capacités de payer, mais l'important est d'avancer. Le choix des secteurs où on intervient est basé sur une analyse qui repose sur plusieurs critères», a fait valoir le président du comité exécutif, Serge Paquin.

La conseillère Christine Ouellet a revendiqué plus d'attention pour la rue Beckett. «Je comprends qu'il y a une politique des trottoirs, mais je ne sais pas s'il peut y avoir un addenda à cette politique pour des petits tronçons de rue où la circulation augmente. Sur Beckett, il y a un tronçon qui est encore rural, mais dans un secteur très urbanisé où de plus en plus de gens circulent à pied. L'asphalte est assez brisé, les accotements sont très dangereux et la configuration de la rue fait en sorte que la visibilité des piétons qui sont en haut ou en bas de la pente est assez réduite. Peut-on penser à des mesures temporaires, entre autres pour élargir l'accotement?»

Marc Denault a pris note du commentaire, soulignant qu'il y avait déjà eu un accident qui avait entraîné ce genre de revendications sur la rue Beckett.

La conseillère Annie Godbout s'est réjouie qu'un montant important soit investi dans son district. «J'ai vraiment eu plusieurs citoyens de la rue Magloire qui m'ont interpellée. Ça fait plusieurs années qu'ils attendent un trottoir sur cette rue-là. C'est tout de même presque le tiers du budget qui s'en va sur cette rue. Il y aura de plus en plus de trafic avec l'arrivée du boulevard René-Lévesque. Il y aura forcément un impact et c'est un secteur scolaire. C'est très apprécié.»

Par ailleurs, 150000 $ seront investis dans le volet cyclable du Plan de transport actif, soit dans l'axe des Grandes-Fourches Sud et dans l'axe Aberdeen. Puisque seulement deux des dix axes prévus l'an dernier ont été réalisés, les 460000 $ non dépensés en 2015 permettront les aménagements prévus l'été passé. Il s'agit des axes Conseil-Chalifoux, 12e et 13eAvenue, Lionel-Groulx, Jacques-Cartier, Université, Denault, Bertrand-Fabi et Brompton.

Annie Godbout avait néanmoins une préoccupation. «On ajoute un trottoir sur la rue King. Je vois bien l'intérêt d'avoir un trottoir sur ce tronçon même si c'est surtout du transit d'autobus dans ce coin-là. Mais tant qu'à être là, j'aimerais qu'on regarde pour sécuriser le transport actif au coin de Comtois, Bertrand-Fabi et Bourque. J'ai vu moi-même des accidents de gens en vélo dans ce secteur.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer