Pression à la hausse sur le prix de l'essence?

Le prix de l'essence pourrait subir une pression à la hausse dans la région,... (Capture d'écran CAA-Québec)

Agrandir

Capture d'écran CAA-Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le prix de l'essence pourrait subir une pression à la hausse dans la région, après l'augmentation fulgurante survenue dans les dernières heures à Montréal.

Des stations d'essence de la région montréalaise affichent depuis mercredi matin un prix du litre d'ordinaire à tout près de 1,07 $, soit une majoration de 16 ¢ par rapport à la veille, selon les sites Web essencemontreal.com et gasbuddy.com.

À Sherbrooke, le carburant ordinaire se vend à 93 ¢ le litre. Ailleurs, comme à Magog, on peut se le procurer pour 91 ¢.

Selon l'Info essence du CAA-Québec, le «prix réaliste» pour l'Estrie est estimé à 97 ¢. Actuellement, la moyenne régionale des prix de vente est de 92 ¢.

«C'est le temps de faire le plein», lance l'organisme sur son site internet.On remarque ce rare phénomène aussi ailleurs dans la province, comme au Centre-du-Québec et en Montérégie où le prix vendu est inférieur à celui calculé par l'organisme.

Bilan 2015

Plus tôt cette semaine, dans son bilan des prix de l'essence de l'année 2015, le CAA-Québec mentionnait que les automobilistes sherbrookois ont dû payer plus pour faire le plein qu'ailleurs au Québec, malgré la baisse généralisée observée au Québec.

La compilation de l'année 2015 publiée lundi dernier par le CAA-Québec affirmait qu'une multitude d'augmentations de prix observées à Montréal avaient été démesurées et sans fondement.

L'étude a aussi relevé que la marge au détail moyenne de la métropole avait augmenté l'an dernier de 7 pour cent comparativement à 2014, alors que Québec et Sherbrooke avaient enregistré des baisses respectives de 20 et de 18 pour cent.

Mercredi matin, le prix moyen de l'essence ordinaire s'établissait au Québec à 87,5 cents le litre. Un tel prix demeure d'ailleurs largement répandu en périphérie de l'île de Montréal.

Pour la semaine en cours, la Régie de l'énergie a fixé à 90,6 cents le litre le prix minimum, un écart majeur avec le prix de 1,07 $ réclamé par certains détaillants.

- Avec La Presse Canadienne

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer