Nouveau parti politique : le citoyen gagnant selon Sévigny

Le maire Bernard Sévigny estime que l'arrivée d'un... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le maire Bernard Sévigny estime que l'arrivée d'un nouveau parti municipal à Sherbrooke est un gain pour la démocratie.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) L'arrivée du parti Sherbrooke Citoyen dans l'univers politique municipal sherbrookois ne suscite pas de grandes réactions du maire Bernard Sévigny, si ce n'est qu'il considère qu'il s'agit là d'un gain pour la démocratie. Le maire a livré ses impressions à l'issue du conseil municipal lundi.

Bernard Sévigny... (Archives, La Tribune) - image 1.0

Agrandir

Bernard Sévigny

Archives, La Tribune

Rappelons qu'environ 85 personnes s'étaient rassemblées dimanche au centre communautaire de l'arrondissement de Jacques-Cartier pour jeter les bases d'un deuxième parti politique municipal à Sherbrooke. À la fin de la journée, Sherbrooke Citoyen était né et un comité exécutif temporaire avait été nommé. Le chef intérimaire n'a toutefois pas encore été choisi.

« C'est un processus par lequel je suis passé et nous sommes passés lorsque nous avons créé le Renouveau sherbrookois. Je peux comprendre ce qui se passe. On ne peut pas être pour la vertu et contre en même temps. C'est toujours une bonne chose, dans la mesure où les choses se font correctement, et ça semble être le cas. Même s'il y en avait plus, ça donne plus d'options aux électeurs dans la mesure où il y a un groupe de candidats qui portent un programme et des idées très précises. L'important c'est que les idées ne se ressemblent pas d'un parti à l'autre », indique M. Sévigny.

« Qui sort gagnant de ces initiatives? C'est le citoyen », ajoute-t-il.

La formation du Renouveau sherbrookois avait en quelque sorte été une conséquence du mécontentement de l'actuel maire, qui siégeait à titre de conseiller à l'hôtel de ville, et de citoyens qui s'opposaient à l'administration du maire de l'époque Jean Perreault. Sherbrooke Citoyen est-il une conséquence de la grogne citoyenne contre les façons de faire de Bernard Sévigny?

« Peut-être que ça fait partie des motivations, mais peu importe les motivations, il ne faut pas le voir comme étant une réaction. Il y a deux certitudes en politique : nous avons l'obligation de prendre des décisions et on sait très bien que les décisions ne font jamais l'unanimité. À partir du moment où on sait vivre avec ces deux éléments-là, c'est clair que des gens ne sont pas d'accord avec la façon dont je dirige la ville, dont le conseil travaille. Si ça suscite des réactions qui vont jusqu'à la création d'un parti, ça fait partie de la vie démocratique. »

M. Sévigny ne bronche pas non plus devant la forte participation à l'assemblée de dimanche. « Je n'ai pas de jugement à porter à savoir s'il y avait assez ou pas assez de gens. Le contexte est très difficile, très différent d'il y a huit ans (lors de la création du Renouveau sherbrookois). J'ai constaté qu'il y avait plus de 80 personnes. Ce n'est pas négatif. Ça prend du monde pour appuyer un parti politique. »

Enfin, le maire ne bronche pas devant la possibilité de voir des membres de son équipe se joindre à Sherbrooke Citoyen. « Les rumeurs et les hypothèses ne sont pas des choses que je commente. Évidemment, on vit dans un univers politique. Chacun a à prendre ses décisions, ses orientations. Des conseillers municipaux, qu'ils soient membres d'un parti ou pas, on ne leur fait pas une lobotomie, on ne les attache pas. Chacun milite dans un parti parce qu'il veut bien le faire. Nous ne nous mettrons pas à contrôler ça. Il se dira toutes sortes de choses au cours de la prochaine année et demie. À terme, la population décidera à qui elle veut faire confiance. »

Partager

À lire aussi

  • Le parti Sherbrooke Citoyen voit le jour

    Actualités

    Le parti Sherbrooke Citoyen voit le jour

    Le parti politique municipal Sherbrooke Citoyen a vu le jour dimanche. C'est le nom choisi à majorité par les participants à l'assemblée d'un nouveau... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer