Sévigny tentera sa chance pour un 3e mandat

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Bernard Sévigny tentera sa chance pour un troisième mandat à la mairie de Sherbrooke. Il confirme qu'il sera candidat aux prochaines élections municipales de 2017.

«Je vais me proposer pour un autre mandat», assure-t-il. Il dépendra aux citoyens de Sherbrooke de m'appuyer ou non.»

«À ce stade-ci de mon mandat à la mairie, ma réflexion est rendue là.»

La décision de M. Sévigny n'est pas une énorme surprise. En novembre dernier, il avait avoué à La Tribune que la porte n'était pas fermée à un troisième mandat, dans la foulée de l'élection de sa conjointe Marie-Claude Bibeau comme députée de Compton-Stanstead et de sa nomination à titre de ministre du Développement international et de la Francophonie.

En juin dernier, le maire Bernard Sévigny n'excluait  pas non plus avoir envie de  solliciter un troisième mandat comme premier magistrat de la Ville de Sherbrooke. 

Il avait promis, lors de son premier mandat, qu'il prévoyait s'en tenir à deux mandats comme maire. Par la suite, il était devenu plus évasif sur cette question.

Durant les Fêtes

En entrevue accordée à La Tribune jeudi, il a affirmé que la décision finale a été prise durant le temps des Fêtes, après mures réflexions avec Mme Bibeau.

Ça a poussé ma réflexion sur un plan plus personnel», dit-il.

«Ma décision n'est pas basée sur la formation d'un deuxième parti politique.»


Le fait qu'un deuxième parti politique municipal soit en formation à Sherbrooke n'a pas penché dans la balance. «Ça ne dépend pas du contexte politique», tranche le chef du parti Renouveau sherbrookois. «Ma décision n'est pas basée sur la formation d'un deuxième parti politique.»

«Il est sain qu'il y ait un deuxième, un troisième et un quatrième parti politique à Sherbrooke. C'est bon pour alimenter le débat.»

Rappelons que c'est le 6 mars qu'aura lieu l'assemblée de formation d'une future formation politique, projet  piloté entre autres par la citoyenne sherbrookoise Évelyne Beaudin.

M. Sévigny espère promouvoir les dossiers économiques dans un éventuel troisième mandat. Il espère développer le parc industriel de sa ville et l'organisme Entreprendre Sherbrooke dans le but de créer de la richesse.

«Nous savons que les salaires ne sont pas parmi les plus élevés à Sherbrooke», ajoute-t-il

«Il faut aider à la création d'emplois et de la richesse.»

Il ne cache pas son envie de briguer la présidence de l'Union des municipalités du Québec (UMQ, dont le poste est à pourvoir prochainement. Bernard Sévigny  est vice-président de l'UMQ. «Il en sera aux membres du conseil d'administration de l'UMQ à prendre une décision à ce sujet.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer