La deuxième vie du Complexe Saint-François

On a souligné samedi la réouverture du Complexe... (Spectre Média, Marie-Lou Béland)

Agrandir

On a souligné samedi la réouverture du Complexe Saint-François, après une cure de rajeunissement de 3 millions $.

Spectre Média, Marie-Lou Béland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Jacynthe Nadeau</p>
Jacynthe Nadeau
La Tribune

(Sherbrooke) Fermée en juillet 2014 parce qu'elle ne répondait plus aux normes, la résidence pour personnes âgées St-François entame une seconde vie comme immeuble à logements destiné à toutes les clientèles, après des rénovations de quelque 3 millions $.

On a souligné la réouverture du Complexe St-François par une activité portes ouvertes courue samedi.

Déjà 70 logements sont loués, dont 30 sont habités depuis novembre.

Rachetés en juillet 2015, les deux bâtiments de six étages du boulevard Saint-François Nord et de la rue Bowen Nord ont subi une véritable cure de rajeunissement cet automne, complétée à 90 pour cent.

On a amélioré le revêtement extérieur, les halls d'entrée, les salles communes, les couloirs et la majorité des logements. Une bâtisse a aussi été démolie pour agrandir le stationnement, précise Stéphane Julien, président de Gestion immobilière Julien, le gestionnaire du Complexe St-François.

« En général, les logements étaient en bonne condition, ajoute M. Julien. Puisque c'était des personnes âgées qui vivaient ici, ç'a été laissé en bon état. La compagnie Saga Realties a investi beaucoup d'argent; par exemple on a mis du marbre dans les aires communes et les entrées pour un look vraiment super, un peu style condos-hôtels. Je pense que c'est une bonne nouvelle pour les locataires. »

Le Complexe St-François compte désormais 160 logements, loués avec toutes les commodités incluant internet, à un loyer variant entre 680 et 780 $ par mois pour un 4 1/2.

« Je pense que c'est un édifice qui est historique à Sherbrooke, fait valoir M. Julien. L'investissement que fait Saga Realties, c'est un plus pour la ville de Sherbrooke et pour le centre-ville. C'est un immeuble bétonné et insonorisé comme on en trouve peu à Sherbrooke, avec deux ascenseurs par immeuble (...). On est très satisfait de la réponse et on est confiant de pouvoir remplir les deux immeubles pour le 1er juillet. »

Avec cette acquisition, Saga Realties fait une première incursion à Sherbrooke, elle qui possède quelque 2000 logements à Montréal et au Saguenay.

« On commence à Sherbrooke mais on va faire d'autres acquisitions, assure son président Sami Hajjar. On va essayer de monter à 500 unités d'ici un an à Sherbrooke, avec le même style et la même qualité qu'ici. »

Présente sur les lieux samedi matin, la conseillère municipale du quartier, Hélène Dauphinais, s'est dite heureuse de voir renaître ce complexe dans un concept propre à redynamiser le secteur.

« Le Complexe St-François dispose d'un environnement exceptionnel avec la rivière en face, le centre-ville a deux pas, avec ses bonnes tables, ses cafés, ses boutiques, on est tout près de la piste cyclable, de deux jardins communautaires, du parc Victoria... Comme environnement de vie, c'est un cadre propice pour s'établir et vivre heureux », a-t-elle commenté.

C'est en novembre 2012 qu'on apprenait que la résidence St-François n'avait pu maintenir sa certification comme résidence pour aînés. Une étude avait ensuite été faite afin de connaître le coût des travaux à exécuter pour rendre les lieux conformes. En juillet 2014, la résidence a finalement été fermée, forçant 77 locataires à se trouver un nouveau toit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer