Des conditions parfaites pour la formation d'un halo solaire

Les Estriens ont pu être témoins d'un phénomène spectaculaire, mardi matin, par... (Spectre Média, René Marquis)

Agrandir

Spectre Média, René Marquis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Les Estriens ont pu être témoins d'un phénomène spectaculaire, mardi matin, par un froid intense.

Un impressionnant halo s'est formé autour du soleil, formant une demi-lune au retour au travail.

Ce phénomène se produit par grands froids, soutient la météorologue Marie-Ève Giguère. «C'est l'humidité dans l'air qui forme des cristaux en suspension», explique-t-elle à La Tribune. «Ça arrive surtout quand il n'a pas beaucoup de vent.»

«Ça pour effet de décomposer la lumière et de former comme un petit arc-en-ciel. Ça prend différentes formes. Ça peut être un cercle ou un demi-cercle.»

Un halo peut se former autour de la lune la nuit, ajoute Mme Giguère.

Le halo solaire peut aussi se former autour du soleil en raison de la présence de particules provenant de la combustion des poêles à bois. Les journées sans vent, les particules demeurent en suspension», ajoute-t-elle.

«Le halo dans ce cas est translucide.»

Mme Giguère ne peut dire si les halos annoncent un redoux, comme le veut le dicton. Le reste de la semaine s'annonce plus doux au chapitre des températures, après cette vague de froid.

Selon elle, il n'y aurait pas de rapport entre la formation des halos et les anticyclones comme celui qui est apparu mardi matin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer