Thomas Bilodeau ne compte pas se rallier à un autre parti

Le nom réservé par M. Bilodeau sera retenu... (Archives, La Presse)

Agrandir

Le nom réservé par M. Bilodeau sera retenu jusqu'au mois de mai.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Celui qui a réservé le nom du Regroupement des citoyens et citoyennes de Sherbrooke pour fonder un parti municipal à Sherbrooke, Thomas Bilodeau, ne compte pas se rallier à une autre formation municipale en création, celle envisagée par Évelyne Beaudin et Raymond Gaudreault.

Rappelons que M. Bilodeau se propose de courtiser les élus indépendants et les citoyens intéressés par la politique municipale en ce début d'année 2016. Parallèlement, Mme Beaudin et M. Gaudreault tiendront une assemblée de fondation d'un parti municipal vers la fin du mois de janvier ou le début de février. Le militant libéral Claude LeBlanc, aussi intéressé par la création d'un parti politique, invitait pour sa part tous les intervenants à se consulter pour créer un seul nouveau parti crédible.

« Mon projet est toujours en branle. Des gens se sont montrés intéressés à embarquer avec moi. Il y a des bonnes chances pour que ça avance dans les prochaines semaines », commente M. Bilodeau.

Dans une entrevue accordée à La Tribune, Raymond Gaudreault se disait prêt à accueillir M. Bilodeau au sein de son parti. « Je ne peux pas dire non définitivement, mais ça m'étonnerait que je prenne la main tendue. Je ne vois pas de problème à ce qu'il y ait trois partis à Sherbrooke », réagit Thomas Bilodeau.

Ce dernier relève une incohérence, à son sens, dans le discours d'Évelyne Beaudin. « Je ne comprends pas l'idée de lancer un parti politique quand on dit qu'on est contre les partis. Je n'ai pas l'intention d'aller à l'assemblée de fondation du parti et je n'ai pas l'intention d'arrêter mes démarches non plus. Je suis un partisan de plus que le bipartisme. »

Le nom réservé par M. Bilodeau sera retenu jusqu'au mois de mai. Les démarches pour faire reconnaître le parti devraient s'intensifier d'ici là. « Je ne sais pas encore si l'assemblée de fondation se tiendra au printemps ou à l'automne. En attendant, j'aimerais aller à la rencontre des gens dans chacun des arrondissements. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer