Protection des piétons: onze intersections seront modifiées

La Ville élimine actuellement toutes les traverses de... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

La Ville élimine actuellement toutes les traverses de piéton non protégées. Dans un deuxième temps, dans les secteurs à forte densité, elle augmentera la sécurité dans les modes partiellement protégés en migrant vers la protection complète.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Des modifications seront apportées à 11 intersections de Sherbrooke pour améliorer les modes de protection des piétons aux feux de circulation.

« En 2014, nous avons fait l'inventaire de toutes nos intersections, de toutes nos traverses de piétons. Dans un premier temps, le plan d'action dit que nous éliminons toutes les traverses non protégées, ce que nous faisons en ce moment, et dans un deuxième temps, dans les secteurs à forte densité, nous augmentons la sécurité dans les modes partiellement protégés en migrant vers la protection complète », explique Jocelyn Grenier, chef de la division des infrastructures de transport et de construction à la Ville de Sherbrooke.

Les intersections aux traverses non protégées sont celles où le mouvement des véhicules est permis en tout temps. Dès que le feu piéton s'allume, le feu de circulation tourne au vert pour les automobilistes. Cette façon de faire n'existera plus.

« Pour les intersections qui deviendront partiellement protégées, nous donnerons une phase d'engagement pour le piéton. Pendant 10 secondes, ce sera rouge pour tous les véhicules. Le but, c'est de signaler à l'automobiliste qu'il y a des piétons qui s'engagent. Lorsque nous mettrons le feu au vert pour les véhicules, ce sera un rond vert pour signifier qu'il faut porter attention aux obstacles. On éliminera aussi le fait qu'une flèche de virage à droite apparaîtra. On veut que ce soit un rond vert, qui veut dire qu'il peut y avoir des conflits additionnels », mentionne M. Grenier.

Ce nouveau mode de protection sera en vigueur à l'intersection du boulevard de Portland et de la rue Northrop-Frye, des rues King Ouest et Camirand, King Ouest et Dépôt, Belvédère Sud, des Fusiliers et de la place de la Gare et de la rue Belvédère Sud et de l'entrée de la place Belvédère.

Intersections ciblées

Le mode protégé par approche aura pour sa part une phase d'engagement moins longue, c'est-à-dire que tous les autres feux seront au rouge pour cinq secondes. « Mais quand les véhicules pourront avancer, nous retiendrons les mouvements conflictuels. La flèche de virage à droite sera retenue le temps que le piéton ait terminé sa phase de dégagement. »

Ces intersections sont celles des boulevards de Portland et Industriel, des boulevards Mgr-Fortier et du Plateau Saint-Joseph, des rues King Ouest et Wellington, King Ouest et Alexandre, Belvédère Sud et de la Rand et celle de la rue Galt Ouest et de l'entrée de la place Belvédère.

Pourquoi une intervention au plateau Saint-Joseph, où les piétons sont peu nombreux? « C'était un mode non protégé. Pour l'instant, il n'y a peut-être pas une quantité de piétons énorme, mais il y a une piste cyclable et le secteur est en effervescence. Nous serons vite confrontés à la présence de piétons. »

La Ville ne procédera pas à des changements au coin King et Belvédère dans cette première phase de travaux, puisque le ministère des Transports du Québec (MTQ) doit aussi revoir l'organisation des feux qui lui appartiennent. « Le MTQ est en train de faire du travail de son côté sur le secteur Grandes-Fourches et King. Les temps consacrés à cet endroit auront un fort impact sur ce que nous ferons au coin King et Belvédère. Nous devons nous harmoniser. Même si les feux ne sont pas côte à côte, ils ont un impact sur l'autre. »

Le président du comité de sécurité publique Marc Denault a indiqué que le secteur du centre-ville a été privilégié en raison de la densité piétonnière. « Entre Bowen et Belvédère, huit feux relèvent du MTQ alors il est important de nous synchroniser. »

Les modifications identifiées commenceront dans les prochains jours. Le coût des travaux est de 142 475 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer