L'InfoSherbrookois ne sera plus publié

La Ville de Sherbrooke met fin à la... (Spectre Média, Jessica Garneau)

Agrandir

La Ville de Sherbrooke met fin à la publication papier de son InfoSherbrookois.

Spectre Média, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) La Ville de Sherbrooke met fin à la publication papier de son InfoSherbrookois. L'édition distribuée dans le Publisac mercredi dernier était la dernière dans ce format. Des économies récurrentes de 218 950 $ seront réalisées à partir de 2017.

Des élus avaient remis en doute l'an dernier la pertinence d'imprimer trois fois par année cet outil de communication qui était distribué à toutes les portes de la ville. Le contrat d'impression avait néanmoins été renouvelé pour l'année 2015. Les dépenses totales, incluant la distribution, s'élevaient alors à 268 000 $.

Un avis a d'ailleurs été distribué à toutes les portes la semaine dernière pour annoncer la parution du dernier numéro de l'InfoSherbrookois. La Ville avait procédé à une étude pour connaître les besoins réels de la population et pour étudier les moyens de communication déployés dans les autres villes. Des sondages avaient été réalisés en 2010 et en 2013.

L'InfoSherbrookois regroupait une section consacrée aux services municipaux et aux organismes paramunicipaux, une réservée aux 313 organismes admissibles pour qu'ils puissent annoncer leurs activités et une autre portait sur les arrondissements. Le processus d'impression était toutefois contraignant et forçait les organismes à fournir leur matériel huit semaines à l'avance. La majorité de l'information était également déjà diffusée sur le web ou dans d'autres documents papier.

Il a donc été établi, selon le Service des communications de la Ville, que la population désirait conserver des traces écrites des informations dites statiques. Ces dernières seront désormais consignées dans un guide du citoyen qui sera imprimé. Par exemple, on y trouvera la marche à suivre pour obtenir un permis quelconque ou pour payer une contravention.

Le guide des organismes se retrouvera quant à lui sur internet, où il sera possible d'effectuer une recherche par lieu, par type d'activité ou par coût. « C'est plus proche de ce que les organismes et la population demandaient depuis longtemps », fait valoir Marie-Hélène Wolfe, directrice des communications à la Ville de Sherbrooke.

Une infolettre sera aussi créée pour l'envoi de toutes les nouvelles jugées d'importance. Ces nouvelles façons de faire permettront une actualisation plus fréquente de l'information disponible.

Les économies générées en 2016 seront de 108 525 $, le temps de créer les différentes plateformes. Les économies récurrentes atteindront 218 950 $ à partir de 2017. Ces sommes seront réinvesties dans d'autres outils de communication selon les besoins.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer