Une patinoire en cadeau pour Sherbrooke

Une patinoire réfrigérée sera aménagée au parc Alfred-Élie-Dufresne,... (Archives, La Presse)

Agrandir

Une patinoire réfrigérée sera aménagée au parc Alfred-Élie-Dufresne, rue Galt Ouest, grâce à un don de la Fondation des Canadiens pour l'enfance.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Une patinoire réfrigérée sera aménagée au parc Alfred-Élie-Dufresne, rue Galt Ouest, grâce à un don de la Fondation des Canadiens pour l'enfance. L'aménagement de la patinoire Bleu Blanc Bouge, d'une valeur de 1,5 M$, sera le premier projet de la Fondation à l'extérieur de l'île de Montréal.

La Fondation a commencé son programme de dons de patinoires extérieures en 2008 et avait à ce jour légué sept infrastructures à Montréal. Elle vise à soutenir les communautés défavorisées pour permettre un accès tout au long de l'année à une patinoire multisport pour les jeunes de 0 à 17 ans. L'objectif est aussi de promouvoir l'activité physique et les saines habitudes de vie chez les enfants des communautés défavorisées.

Concrètement, l'infrastructure de 85 pieds sur 200 pieds sera pourvue de bandes, de quatre paniers de basketball pour l'été, et la Fondation fournira 100 paires de patins, 100 casques protecteurs et 100 bâtons de hockey pour assurer une initiation au hockey. Le don inclut aussi deux filets de hockey.

La participation de la Ville s'élèvera quant à elle à 360 000 $, notamment en délivrant le permis de construction, en fournissant l'arpentage de la patinoire, en installant le drainage adéquat et en collaborant au chantier. L'entretien sera aussi à la charge de la Ville. Le coût annuel pour l'animation et l'électricité est évalué entre 35 000 et 45 000 $.

« Dans le volet de l'animation, nous ferons la promotion de la patinoire, nous déléguerons une personne-ressource pour l'encadrement des activités. Les activités doivent être à coût nul ou s'en rapprochant le plus possible », explique Ingrid Dubuc, chef de la division des sports et des événements à la Ville de Sherbrooke.

Reçu d'impôt

La Ville devra aussi délivrer un reçu d'impôt de 1,5 M$, un geste rendu possible parce qu'elle dispose des compétences en matière de sports et de loisirs.

Le conseiller Pierre Tardif s'est interrogé à savoir si le pavillon d'accueil au parc Dufresne était adapté pour la nouvelle patinoire et l'achalandage qu'elle générera.

« L'achalandage risque de devenir un heureux problème. Pour répondre à cette équation, il y a un agrandissement qui est déjà prévu dans le budget de 360 000 $ pour l'équipement de resurfaçage. Les espaces pour les patineurs sont adéquats. Éventuellement, l'ensemble du plateau subira sûrement une transformation positive », a répondu Yves Tremblay, chef de la division des parcs et espaces verts.

Le conseiller Vincent Boutin, président du comité sport et plein air, a accueilli la nouvelle avec enthousiasme. « C'est un projet mobilisateur pour faire bouger les jeunes toute l'année. Avec les changements climatiques, il est difficile de jouer au hockey dehors longtemps. Les jeunes pourront maintenant patiner plus longtemps. C'est un investissement de 300 000 $ qui rapportera 1,5 M$ en infrastructures. Nous n'enlèverons pas une patinoire parce qu'il y a déjà deux glaces dans ce parc. La nouvelle patinoire s'adresse d'abord aux 0-17 ans, mais les adultes n'auront pas à changer leurs habitudes. »

Le conseiller Marc Denault a suggéré que la patinoire porte le nom d'un ancien joueur du Canadien. Il a suggéré d'honorer la mémoire du Sherbrookois Normand « Ti-Nomme » Dusseault.

C'est Québec en forme qui a recommandé la candidature de Sherbrooke à la Fondation des Canadiens pour l'enfance.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer