Jeux de la Francophonie:le maire s'est rendu à Paris

Le maire Bernard Sévigny s'est rendu à Paris... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Le maire Bernard Sévigny s'est rendu à Paris pour faire la promotion de la candidature de Sherbrooke pour les Jeux de la francophonie de 2021.

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Le maire Bernard Sévigny s'est rendu à Paris en compagnie du conseiller Bruno Vachon pour faire la promotion de la candidature de Sherbrooke pour les Jeux de la francophonie de 2021. Le voyage éclair qui l'a mené dans la capitale française pour deux journées lui a permis, selon lui, de tisser les liens nécessaires pour permettre au dossier de cheminer.

Sur Facebook, M. Sévigny a expliqué avoir présenté, en compagnie du président du comité de candidature, Jean Charest, les avantages et les forces de la Ville de Sherbrooke à une vingtaine d'ambassadeurs des pays francophones pendant un déjeuner à la délégation du Québec à Paris.

Au bout du fil, le maire de Sherbrooke mentionne avoir été invité par le délégué du Québec à Paris, qui a justement le mandat de faire la promotion de Sherbrooke pour les Jeux de 2021.

« Devant les ambassadeurs, j'ai fait une présentation d'une douzaine de minutes et M. Charest a parlé pendant une dizaine de minutes. L'important, c'était de leur parler de la ville pour qu'en sortant, ils puissent en parler à leur tour aux ministres responsables. L'idée, c'est de jouer sur plusieurs tableaux en même temps pour faire la promotion de la ville. »

Ainsi, Bernard Sévigny et Jean Charest ont participé à l'émission L'invité, avec Patrick Simonin, qui doit être diffusée sur les ondes de TV5, probablement vendredi. M. Sévigny s'est aussi entretenu avec Michaëlle Jean, qui dirige l'Organisation internationale de la francophonie.

« Nous sommes partis mardi soir et nous serons de retour vendredi en après-midi. Nous avons offert un pitch très précis, avec un angle très précis. Notre horaire était assez rempli. Le voyage a été court, mais intense. Il faut saisir ces occasions. Jean Charest et la ministre [Christine] St-Pierre le font chaque fois qu'ils croisent un chef d'État. Le blitz sera permanent jusqu'en mars. »

En Côte d'Ivoire

En mars, les représentants du gouvernement du Québec et de Sherbrooke se rendront à Abidjan, en Côte d'Ivoire, pour faire valoir leur candidature. « J'ai eu l'occasion de rencontrer l'ambassadeur de Côte d'Ivoire qui sera là en mars. Il y a des familiarités à développer et ça ne se fera pas en restant dans mon bureau. Si la situation le commandait, je n'hésiterais pas à participer à d'autres rencontres. L'idée, ce n'est pas d'arriver deuxièmes. Les autres villes (Moncton et La Guadeloupe) le font, donc il ne faut pas qu'il y ait un problème de perception et de sérieux. Nous avons des échos de leurs comités de candidature et ils se font des contacts. La concurrence est tout à fait correcte, mais il faut multiplier les contacts parce que nous sommes dans une course. Ce sera la concertation de tous les réseaux qui fera qu'on aura des chances d'obtenir les jeux. »

M. Sévigny dit sentir l'appui et le dévouement du gouvernement provincial. Le premier ministre Philippe Couillard a d'ailleurs fait la promotion de la candidature de Sherbrooke lundi lors d'une rencontre avec le président de la République de Madagascar. « J'ai partagé avec lui notre souhait de faire de ces jeux un espace d'échanges et de partage empreint d'espoir pour les jeunes artistes et athlètes », a mentionné M. Couillard dans un communiqué.

Le choix de l'hôte des Jeux de 2021 sera connu à Madagascar à la fin de 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer