CIUSSS-CHUS : l'équivalent de 300 postes à couper

En diminuant le nombre de postes d'environ 300 équivalents temps complet (ETC),... (Archives La Tribune)

Agrandir

Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) En diminuant le nombre de postes d'environ 300 équivalents temps complet (ETC), la direction du CIUSSS de l'Estrie - CHUS sera en mesure d'atteindre ses cibles d'optimisation au sein des directions administratives et techniques.

Rappelons que le centre hospitalier doit notamment réduire son pourcentage de frais administratifs de 7,1 pour cent du budget en 2013-2014 à 5,5 pour cent, selon les orientations déterminées par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Les cibles d'optimisation financières avaient été annoncées par le MSSS en juillet dernier. Rappelons que le CIUSSS de l'Estrie-CHUS doit sabrer 30 M$ dans son budget qui s'élève à 1,1 milliard $ dans le cadre du plan d'optimisation du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Cette diminution représente plus de 100 postes de gestionnaires abolis dans les directions administratives et techniques de l'établissement. Pour atteindre cette cible, l'approche préconisée est d'utiliser tous les leviers d'attrition de la main-d'oeuvre, comme le non-remplacement des départs ou des congés de toutes sortes, comme la maternité, le traitement différé, la maladie.

« Cette approche est basée sur une analyse des trois dernières années de nos taux de roulement, taux d'absence et de non-remplacement », mentionne un communiqué de presse. Elle est préconisée dans le but de respecter les valeurs d'humanisme, d'engagement et d'adaptabilité de l'établissement, ajoute-t-on

«Nous visons à atteindre nos cibles d'optimisation le plus rapidement possible.»


Selon Patricia Gauthier, présidente-directrice générale, on commencera par réduire « de façon substantielle le nombre de postes de cadres dans les directions administratives et techniques, avec une diminution de 50 pour cent du nombre de postes de cadres. »

« Nous visons à atteindre nos cibles d'optimisation le plus rapidement possible et surtout sans dépasser un délai maximal de trois ans », informe le directeur des ressources financières et de la logistique, Pierre-Albert Coubat.

À titre informatif, on estime le nombre de postes des directions administratives et techniques à 2000 ETC. « Pour ce faire, nous avons rapidement entamé des discussions et négociations avec nos partenaires syndicaux, en préconisant cette approche qui éviterait d'abolir des postes et d'engendrer de la supplantation. Nous devrons également trouver des aménagements nous permettant de gérer les expertises et les opportunités lors de départ, d'absence ou de remplacement. Aussi, nous devrons convenir de règles pour gérer les surplus des effectifs entre les directions », explique pour sa part le directeur des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques, Gilles Michaud.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer