Consultation pour l'agrandissement d'un stationnement sur le boulevard Bourque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(SHERBROOKE) Un projet d'agrandissement de stationnement pour un commerce de voitures usagées a soulevé des questions au conseil municipal et fera l'objet d'une consultation publique le 23 novembre. C'est que le commerce Occasion Beaucage du 5473, boulevard Bourque, souhaite ajouter 45 mètres à son stationnement en débordant du périmètre urbain et en empiétant sur une zone humide.

Ces deux données avaient fait sursauter des élues, dont Christine Ouellet, présidente du comité de l'environnement, lors d'une séance du conseil à la fin du mois d'octobre. Le dossier avait alors été reporté, le temps de faire la lumière sur le sujet.

Le projet vise à porter la capacité du stationnement de 202 véhicules à 349 véhicules. Pour ce faire, un changement de zonage est nécessaire puisqu'une partie du projet se trouverait en zone résidentielle.

La portion à l'extérieur du périmètre urbain serait de 45 mètres, ce qui est permis par la règle d'interprétation des affectations du territoire consignée dans le schéma d'aménagement et de développement révisé. Autrement dit, une marge d'interprétation de 45 mètres est permise de part et d'autre des limites du périmètre urbain.

Par ailleurs, une demande de certificat d'autorisation a été déposée au ministère du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques puisque 100 mètres carrés de la future aire d'entreposage empièterait sur un milieu humide. Ce dernier a toutefois une superficie de 83 000 mètres carrés. La zone à remblayer n'affecterait que 0,1 % de la superficie totale et elle correspond à la partie la moins intéressante au plan floristique, selon le sommaire décisionnel déposé au conseil le 19 octobre.

Christine Ouellet a enregistré sa dissidence. Sa collègue Hélène Dauphinais l'a imitée.

«J'aimerais inscrire ma dissidence par principe, a mentionné Mme Ouellet. C'est un peu paradoxal de vouloir agrandir un stationnement pour des automobiles où on doit empiéter sur un milieu humide, même si c'est 0,1 %. On a quand même des mesures mises en place à Sherbrooke pour la réduction des gaz à effet de serre, dont la voiture est reconnue comme un émetteur important. En appui avec ce qui se discute dans ces comités, j'inscris ma dissidence.»

Une séance de consultation publique sur le projet est prévue le 23 novembre à 18 h 30 au bureau d'arrondissement de Rock Forest-Saint-Élie-Deauville.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer